Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La France reste No1 en Europe de l'attractivité industrielle !

La France reste No1 en Europe de l'attractivité industrielle !

La perspective du Brexit a fait chuter le Royaume-Uni du podium européen...

La France reste No1 en Europe de l'attractivité industrielle !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La France "reste étonnamment attractive" et conserve la 1ère place européenne pour les sites de production d'entreprises à capitaux étrangers, selon une étude publiée par le cabinet d'audit EY. Malgré de nombreuses fermetures d'usine et de suppressions de postes, c'est elle qui a reçu le plus de projets industriels en 2018 : 339 au total, ce qui la place devant la Turquie (203) et l'Allemagne (152).

La perspective du Brexit a fait chuter le Royaume-Uni du podium européen (-35%, 140 projets), observe EY. Face à cette chute, la Pologne se démarque à la quatrième place, avec des projets d'implantation ou d'extension qui ont flambé de 82% entre 2017 et 2018. La Russie, la Serbie, l'Espagne, la Hongrie et la Belgique complètent le top 10.

Des projets modestes

Les auteurs de l'étude constatent que "70% des dirigeants d'entreprises étrangères sont confiants quant aux perspectives de l'industrie en France". Néanmoins, les industriels restent "prudents" dans leurs investissements, avec une majorité d'extensions et des projets qui ne créent qu'une trentaine d'emplois en moyenne...

En 2018, les étrangers ont d'abord choisi de s'installer en région (seuls 3% des nouveaux projets d'investissements industriels ont pris la direction de l'Ile-de-France). Les Hauts-de-France, le Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes ont particulièrement tiré leur épingle du jeu, captant à elles trois 45% des décisions d'investissements.

"L'effet gravitationnel des leaders industriels français, puissants et exportateurs dans l'aéronautique, la construction navale ou l'agro-alimentaire, mais aussi des bassins d'emplois et de compétences sophistiqués, équipés et mieux soutenus par l'effort public", ont permis à la France de rester en tête, analyse EY.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com