»
»
»
Consultation

La France gagnante du Mondial... de l'économie ?

La France gagnante du Mondial... de l'économie ?

Alors que les dernières victoires des Bleus galvanisent la foi des Français dans les capacités de leur équipe, Euler Hermès a comparé la solidité économique des dernières équipes en lice pour le Mondial de football en Russie...

La France gagnante du Mondial... de l'économie ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Qui va remporter la coupe du Monde de football en Russie ? La question passionne les parieurs, mais aussi certains acteurs du monde de la finance, avec des pronostics parfois bien hasardeux. C'est le cas de la banque UBS, qui misait au mois de mai sur une victoire de l'Allemagne... mais les champions du monde 2014 se sont fait sortir dès le premier tour !

Plus prudent, Euler-Hermes se contente dans une étude de mesurer le potentiel économique des équipes encore en lice. L'assureur-crédit a pour cela étudié cinq indicateurs : l'accélération de la croissance, la réduction du taux de chômage, la baisse du déficit public, l'amélioration de la balance courante, et le classement à l'Indice d'Agilité Digitale.

Tactique gagnante face au Brexit ?

"Chaque fois qu'une économie prend le dessus dans un indicateur, elle inscrit un but ; en cas d'égalité sur un indicateur, aucun but n'est inscrit. Et comme au football, l'équipe inscrivant le plus de buts remporte le match et se qualifie pour le tour suivant", selon la méthodologie d'Euler-Hermès.

L'assureur-crédit mise sur une finale économique opposant la France et le Royaume-Uni, avec une victoire des Bleus, 3 à 2, grâce à la tactique. "La dynamique pro-européenne et les réformes structurelles, qui portent la croissance et les fondamentaux d'un côté ; et le choix du Brexit, qui pèse sur les perspectives économiques. La France a fait un choix payant, et devrait prendre le dessus sur son meilleur ennemi, devancée seulement sur le plan de la balance courante (dépréciation de la livre) et du digital (attractivité britannique)", écrivent les auteurs de ce rapport.

Un nouveau coach

Avant cela, la France aura donc affronté l'Uruguay en quarts de finale, et aura battu le pays et son dynamisme économique "avec une meilleure maîtrise de son déficit public (-2% du PIB en 2018), de sa balance courante (-0,5% du PIB en 2018) et de son taux de chômage (8,9% en 2018)".

En demi-finale, la France devrait l'emporter largement (4-0), "et c'est en partie grâce à son nouveau coach", s'amusent les auteurs de cette étude. Selon eux, les réformes d'Emmanuel Macron "semblent porter leurs fruits en matière de croissance, de chômage et d'assainissement des finances publiques. La Belgique rivalise sur le digital, mais reste un cran en retrait par rapport aux Bleus".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com