Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La France est le plus gros payeur de dividendes en Europe

La France est le plus gros payeur de dividendes en Europe

Au deuxième trimestre 2014, les sociétés françaises ont reversé 40,7 milliards de dollars aux actionnaires.

La France est le plus gros payeur de dividendes en Europe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Voilà une étude qui risque de faire grincer des dents au moment où la croissance en France est au point mort... Selon le gérant Henderson Global Investors, l'Hexagone est le plus important payeur de dividendes en Europe, hors Royaume-Uni. Au deuxième trimestre 2014, les sociétés françaises ont ainsi reversé autour de 40,7 milliards de dollars aux actionnaires, un montant en hausse de 30,3%. Le gérant précise que "4% de cette progression provient des changements d'indice et 7% de la fluctuation des taux de change".

Axa en tête !

Après avoir suspendu dans certains cas le versement de dividendes pendant plusieurs années dans un contexte de crise, le secteur bancaire effectue "un retour à la normale", expliquent les auteurs de l'étude. Crédit Agricole - qui a renoué avec les bénéfices - a pu verser 1,2 milliard de dollars en dividendes au deuxième trimestre. De son côté, BNP Paribas a indiqué qu'il ajusterait le niveau du dividende 2014 à celui de 2013 (1,50 euro par action), et ce, malgré l'amende record infligée par la justice américaine. Mais c'est l'assureur Axa qui détient le record, avec le versement de 2,7 milliards de dollars au deuxième trimestre, ce qui en ferait le "plus important payeur en France"...

Quelles tendances régionales ?

A l'échelle européenne, le montant des dividendes versés au deuxième trimestre a progressé de 18,2% pour atteindre 153,4 milliards de dollars. "A taux de change constant, il s'agit là de la meilleure progression de l'Europe au cours des cinq dernières années", peut-on lire dans l'étude. En revanche, les dividendes versés aux actionnaires ont chuté de 14,6% dans les pays émergents à 29,4 milliards de dollars, "bien que les 2/3 de cette baisse soient dus à des changements d'indices". Enfin, en Amérique du nord, ils ont progressé de 11,8% à 98,5 milliards de dollars...

©2014-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !