»
»
»
Consultation

La finance solidaire résiste, malgré des "vents contraires"

La finance solidaire résiste, malgré des "vents contraires"

La baisse des marchés financiers a été particulièrement défavorable aux entreprises solidaires, déjà fragilisées par la suppression de l'ISF l'an dernier.

La finance solidaire résiste, malgré des 'vents contraires'
Crédit photo © Finansol

(Boursier.com) — Le bilan 2018 est solide pour la finance solidaire, dans la foulée des records de 2017, et malgré un environnement plutôt défavorable, entre suppression de l'ISF et tensions sur les marchés financiers...

Selon le 17ème Baromètre de la finance solidaire Finansol/'La Croix', l'encours global de l'épargne solidaire a bondi de 8,7% sur un an, pour s'établir à 12,56 milliards d'euros. "Ceci démontre à la fois l'engouement croissant des Français pour placer leurs économies au service de projets d'utilité sociale, mais aussi l'engagement fort de tous les acteurs que Finansol fédère : entreprises sociales, financeurs solidaires, acteurs financiers et établissements bancaires... pour promouvoir la finance solidaire et innover en matière de produits et de services" souligne Patrick Sapy, le directeur de Finansol.

L'épargne salariale, principal moteur

Les autres chiffres sont bons également : l'épargne bancaire solidaire a grimpé de 2,2% par rapport à 2017, pour atteindre 3,92 milliards. L'épargne salariale, qui reste moteur, représente 7,99 milliards d'euros (+8,3%).

"Si l'un continue de tirer parti des incitations réglementaires de la loi de modernisation de l'économie du 4 août 2008 (épargne salariale solidaire), l'autre bénéficie d'un engagement plus appuyé des établissements financiers dans la promotion de leurs placements solidaires (épargne bancaire solidaire)", analyse Frédéric Fourrier, Responsable de l'Observatoire de la finance solidaire chez Finansol.

La baisse des marchés financiers (-11% pour le CAC 40 en 2018) a été particulièrement défavorable aux entreprises solidaires, déjà fragilisées par la suppression de l'ISF.

Pourtant, les investissements directs vers les entreprises solidaires ont enregistré une hausse annuelle de 16,8 %, avec un encours qui s'élève en 2018 à 651,3 millions d'euros. Cette croissance est liée à une forte progression de l'investissement solidaire réalisé par les investisseurs institutionnels, compensant largement le ralentissement des souscriptions des particuliers...

48.000 emplois

La finance solidaire a par ailleurs permis de créer ou de consolider 48.000 emplois, d'accueillir 3.500 personnes dans des logements ou places d'hébergement (EHPAD...), de soutenir près de 70 acteurs du développement économique dans pays du sud, et de produire l'énergie nécessaire à la consommation électrique (hors chauffage) de près de 22.600 foyers.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com