»
»
»
Consultation

La finance reste un grand mystère pour les Français

La finance reste un grand mystère pour les Français

80% d'entre eux admettent s'y connaître "plutôt mal" dans le domaine des placements financiers...

La finance reste un grand mystère pour les Français
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La finance reste toujours un grand mystère pour la plupart des Français ! Et la Bourse intéresse de moins en moins les particuliers, échaudés par les crises successives... Ce sont les principaux enseignements d'un sondage qui vient d'être publié par le Crédoc pour l'Institut pour l'éducation financière du public ("La finance pour tous") et l'AMF. L'étude a été réalisée par le Credoc pour l'Institut pour l'éducation financière du public (La finance pour tous) en juin 2011 par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 1802 personnes âgées de 18 ans et plus.

Ainsi, les Français reconnaissent, pour 80% d'entre eux, s'y connaître "plutôt mal" dans le domaine des placements financiers. Moins d'une personne sur quatre peut définir ce qu'est une obligation et environ une sur deux sait définir correctement une action et un dividende, malgré une riche actualité sur le sujet (crise de la dette, primes liées aux dividendes etc...) Les sondés s'estiment en revanche suffisamment "calés" en finance pour lire un relevé de compte (96%), souscrire un crédit (79%) ou encore acheter un bien immobilier (62%). Cela n'empêche pas la moitié d'entre eux de se tromper dans un calcul simple concernant les taux d'intérêts : "si vous placez 100 euros sur un compte rémunéré à 2% et que vous ne faites aucun versement, ni de retrait, combien aurez-vous une fois les intérêts versés ?"...

Plus grave : la multiplication des crises semble avoir accéléré le désintérêt des Français pour la sphère financière, car les résultats de ce sondage sont moins bons que lors de la précédente édition en 2004... Les sondés étaient alors 73% à admettre leurs lacunes en matière de connaissance financières.

Seule consolation pour l'Hexagone : une récente étude de la Finra (investor education foundation) a montré que les Américains étaient à peine plus calés que les Français en matière financière ! Ainsi, seulement 21% savent que le cours d'un titre obligataire diminue mécaniquement quand les taux d'intérêt augmentent sur le marché, et près de la moitié (48%) considère qu'il n'est pas plus risqué d'acheter une seule action que de souscrire à des parts de Sicav en actions.

Interrogés, eux aussi, sur la question de la rémunération d'un placement à 2%, les Américains s'en sortent un peu mieux que les Français : 65% des sondés ont répondu correctement "qu'un capital de 100 dollars, rémunéré 2% l'an, vaudra plus de 102 dollars dans cinq ans". De même, 64% ont compris que "si l'inflation est de 2% et la rémunération de leur épargne de 1%, leur capital vaudra moins dans un an".

©2011-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com