»
»
»
Consultation

La croissance a mieux résisté que prévu fin 2018 en France, mais...

La croissance a mieux résisté que prévu fin 2018 en France, mais...

La prévision de croissance du gouvernement, de 1,7% pour 2019 sera actualisée en avril...

La croissance a mieux résisté que prévu fin 2018 en France, mais...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'économie française a résisté mieux que prévu aux perturbations liées à la crise des "Gilets jaunes". La croissance économique a gagné 0,3% au quatrième trimestre en première estimation, comme au troisième trimestre. Sur l'ensemble de l'année 2018, la croissance ressort à 1,5% après une hausse du PIB de 2,3% en 2017...

La consommation des ménages, qui a marqué le pas au quatrième trimestre, devrait être dopée cette année par les mesures de soutien au pouvoir d'achat annoncées par Emmanuel Macron en décembre (hausse de la prime d'activité, défiscalisation des heures supplémentaires, etc.), mais l'investissement des entreprises pourrait rester morose, estiment les économistes.

"Malgré la dégradation de l'environnement international et le mouvement des Gilets jaunes, la croissance française est solide. Notre politique donne des résultats", a commenté le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur Twitter.

La prévision de croissance du gouvernement, de 1,7% pour 2019 sera actualisée en avril, a-t-il indiqué lors de ses voeux aux chefs d'entreprises.

"Cravacher pour arriver à 1,7%"

Les économistes se montrent plus prudents... "Il va falloir cravacher pour arriver à 1,7%", déclare à Reuters Denis Ferrand, directeur général du centre de recherche économique Rexecode. Il souligne "un très net ralentissement" de l'investissement des entreprises. Celui-ci n'a en effet augmenté que de 0,3% au quatrième trimestre après une hausse de 1,7% au trimestre précédent, en raison, indique l'Insee, d'une baisse des achats de voitures...

Pour Denis Ferrand, qui table sur une croissance de 1,3% en 2019, la situation des entreprises "sera la variable clé à surveiller en 2019, bien plus que la consommation dont on sait qu'elle sera au rendez-vous" en raison des mesures de soutien au pouvoir d'achat. Or l'indice du climat des affaires publié mercredi dernier par l'Insee est plutôt atone...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com