Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La Cour des comptes s'inquiète de l'avenir de la Sécu

La Cour des comptes s'inquiète de l'avenir de la Sécu

Le retour à l'équilibre des comptes de la Sécurité sociale ne cesse d'être reporté, faute de réductions des dépenses suffisantes...

La Cour des comptes s'inquiète de l'avenir de la Sécu
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Cette année, le rythme de réduction des déficits (- 12,8 milliards d'euros en 2014) connaîtrait un ralentissement marqué, en raison d'une croissance toujours soutenue des dépenses et d'une moindre progression des recettes, regrette la Cour des comptes dans un rapport publié ce mardi... Conséquence: le retour à l'équilibre, qui ne cesse d'être reporté, doit passer par la mise en oeuvre de nouvelles réformes. Les Sages de la rue Cambon proposent plusieurs pistes de travail permettant de réduire les dépenses.

Réorganiser l'offre de soins

Ces efforts doivent porter en priorité sur l'assurance-maladie, dont le déficit devrait atteindre 7,2 milliards d'euros en 2015, contre 5,9 milliards en 2012. En outre, il est indispensable, juge la Cour, d'aller plus loin dans la réorganisation de l'offre de soins, toujours essentiellement centrée sur l'hôpital. En ce qui concerne les maternités par exemple, la Cour déplore des structures fragiles mais coûteuses. Elle plaide pour une prise en charge prioritaire des grossesses à risque dans les maternités dites de "type 3" - plus rares mais aussi mieux adaptées aux problématiques rencontrées. Elle recommande aussi de réduire la durée de séjour, en renforçant parallèlement l'accompagnement pour le retour à la maison.

Autre axe de réduction des dépenses : les centres de lutte contre le cancer (CLCC) doivent être repositionnés, alors que leur déficit global s'est élevé à -14 millions d'euros en 2014, pourtant nul en 2009. La Cour propose de fusionner certains centres et de renforcer la coopération avec les CHU.

De même, concernant la prise en charge de l'insuffisance rénale chronique terminale (3,8 milliards d'euros de déficits), la prévention efficace devrait être renforcée pour limiter les traitements qui peuvent se révéler coûteux par la suite...

Mieux cibler les aides aux plus démunis

Parmi les 55 recommandations de la Cour des comptes - contre 240 en 2014 - l'une porte aussi sur une action mieux ciblée pour les ménages les plus défavorisés. La Couverture maladie universelle (CMU) et l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) qui couvrent respectivement 5,2 millions et 1,2 million de titulaires ont un coût élevé (2,1 milliards et 300 ME). La cible des publics concernés n'a cessé de s'élargir, mettant en cause la soutenabilité financière de ces dispositifs...

©2015-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !