»
»
»
Consultation

La Commission européenne relève nettement ses prévisions de croissance

Dans ses prévisions d'automne, l'Institution anticipe désormais une hausse du PIB de 2,2% cette année, soit 0,5 point de plus qu'au printemps...

La Commission européenne relève nettement ses prévisions de croissance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Commission européenne revoit fortement à la hausse ses prévisions de croissance pour la zone euro... Dans ses prévisions d'automne, l'Institution anticipe désormais une hausse du PIB de 2,2% cette année, soit 0,5 point de plus qu'au printemps.

Avec une croissance de 2,3%, l'économie de l'ensemble de l'UE devrait elle aussi dépasser largement les prévisions antérieures (qui étaient de 1,9 % au printemps). La prévision pour 2018 au sein de la zone euro est également rehaussée, à 2,1%, contre 1,8% précédemment. En 2019, la CE table pour le moment sur une croissance de 1,9%...

Résilience de la consommation privée, renforcement de la croissance mondiale et recul du chômage

"Les résultats affichés par l'économie européenne cette année sont nettement meilleurs que ce qui était prévu, en raison de la résilience de la consommation privée, du renforcement de la croissance mondiale et du recul du chômage. On observe également un redémarrage de l'investissement, qui bénéficie de conditions de financement favorables et d'un climat économique beaucoup plus serein après la dissipation de l'incertitude. Tous les États membres connaissent actuellement une phase d'expansion économique et voient la situation de leur marché du travail s'améliorer, mais les salaires ne progressent que lentement", explique la Commission.

Le chômage devrait continuer à baisser

Alors que le taux de chômage devrait s'établir à 9,1% en moyenne dans la zone euro cette année (son niveau le plus bas depuis 2009), la CE anticipe une poursuite de la baisse au cours des deux prochaines années, à  8,5% en 2018 et 7,9% en 2019.

D'après les estimations, la création d'emplois ralentira à mesure que les incitations fiscales temporaires seront abandonnées dans certains pays et que des pénuries de compétences apparaîtront dans d'autres...

L'inflation reste modérée

Quant à l'inflation, elle devrait s'établir, en moyenne, à 1,5% cette année et tomber à 1,4% en 2018, avant de remonter à 1,6% en 2019.

La CE note que l'inflation sous-jacente (très suivie par la BCE), qui ne tient pas compte des prix de l'énergie et des denrées alimentaires non transformées, a augmenté mais reste modérée, ce qui est la conséquence d'une période prolongée marquée par une faiblesse de l'inflation et de la progression des salaires, ainsi que par la sous-utilisation persistante de la main-d'oeuvre...

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

La Commission européenne relève nettement ses prévisions de croissance

Partenaires de Boursier.com