»
»
»
Consultation

La Chine prête à acheter 1.000 Mds$ de produits US supplémentaires ?

La Chine prête à acheter 1.000 Mds$ de produits US supplémentaires ?

Pour la première fois depuis des mois, des signes d'un possible accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine ont émergé ces derniers jours. La Chine aurait proposé de réduire à zéro son excédent commercial avec les Etats-Unis d'ici à 2024.

La Chine prête à acheter 1.000 Mds$ de produits US supplémentaires ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les Etats-Unis et la Chine parviendront-il à enterrer la hache de guerre avant la date-butoir du 1er mars, et à conclure un accord commercial ? La presse américaine a fait état cette semaine de signes encourageants des deux côtés du Pacifique, au moment que l'économie chinoise montre des signes inquiétants de ralentissement.

L'agence 'Bloomberg' a ainsi affirmé vendredi que la Chine aurait proposé d'accroître de 1.000 milliards de dollars ses importations aux Etats-Unis dans les 6 prochaines années. De son côté, le 'Wall Street Journal' a affirmé jeudi que Washington réfléchissait de son côté à alléger les barrières douanières infligées depuis l'an dernier à Pékin sur environ 250 milliards de dollars de produits chinois.

Les marchés boursiers grimpent dans l'espoir d'un accord

Le 1er décembre dernier, une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping avait permis de conclure une trêve de trois mois en vue de travailler à un accord commercial. Aucun élément concret n'avait filtré jusqu'ici, même si une série de trois jours de négociations de haut niveau s'est déroulée à Pékin du 7 au 9 janvier dans une ambiance constructive.

L'espoir croissant de voir s'achever la guerre commerciale entre les deux plus grandes économies mondiales a soutenu les Bourses mondiales, qui ont nettement progressé cette semaine. Wall Street a bondi de près de 3% sur la semaine, inscrivant une série de 4 hausses hebdomadaires, tandis que l'indice chinois Shanghai composite a gagné 1,7% en 5 séances, et qu'à Paris, le CAC 40 a affiché un gain hebdomadaire de 2%.

De nouvelles négociations prévues les 30 et 31 janvier à Washington

Selon des sources citées par 'Bloomberg', en augmentant ses importations de produits venant des Etats-Unis d'un montant de plus de 1.000 Mds$ (880 MdsE) d'ici à 2024, la Chine vise à ramener son excédent, qui était de 323 milliards de dollars l'an dernier, à zéro d'ici cette date.

Du côté de Washington, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, aurait proposé une levée partielle ou totale des taxes douanières imposées à Pékin, selon le 'Wall Street Journal'. Toutefois, un porte-parole du département du Trésor a démenti jeudi soir toute décision sur ce sujet, précisant que les négociations avec la Chine sont "un processus en chantier, qui est très loin d'être achevé".

En cas d'échec des négociations, l'administration Trump menace de relever de 10% à 25% ses droits de douanes sur 200 Mds$ de produits chinois supplémentaires à partir du 2 mars. Washington exige de Pékin un rééquilibrage des échanges commerciaux, mais aussi le respect par Pékin de la propriété intellectuelle, la fin des transferts de technologie forcés et la levée des barrières non-douanières qui bloquent l'accès des marchés chinois aux entreprises étrangères.

L'excédent commercial chinois a franchi un nouveau record en 2018

Le vice-Premier ministre chinois Liu He est désormais attendu aux Etats-Unis les 30 et 31 janvier pour un nouveau cycle de négociations. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin souhaiterait donc évoquer à cette occasion le possible démantèlement des droits de douane.

Toutefois, selon le 'WSJ', le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer serait opposé à toute concession sur les droits douaniers qui serait, selon lui, perçue par Pékin comme un aveu de faiblesse des Etats-Unis dans cette querelle commerciale.

Selon les chiffres des douanes chinoises publiés lundi, l'excédent commercial en faveur de la Chine a encore augmenté en 2018 pour atteindre un nouveau record de 323,3 Mds$ contre 275,8 Mds$ en 2017.

La croissance ralentit en Chine et aux Etats-Unis

Les économistes estiment que les deux géants de l'économie mondiale ont tout intérêt à trouver un compromis dans leur querelle commerciale, qui menace de peser sur leur croissance économique. La croissance chinoise connaît déjà un net ralentissement, avec notamment une contraction de l'activité manufacturière en décembre pour la première fois depuis 2 ans.

Les statistiques du commerce extérieur ont aussi montré qu'en décembre, les exportations chinoises vers le monde ont connu leur plus net recul en deux ans (-7,6% par rapport à décembre 2017) et les importations ont également baissé (-4,4%).

Aux Etats-Unis, la montée des barrières douanières a entraîné des hausses de coûts dans de certains secteurs (l'automobile, notamment) faisant craindre un ralentissement économique en 2019 en cas d'escalade de la guerre commerciale. Dans ses dernières projections faites en décembre, la Réserve fédérale a revu en baisse ses prévisions de croissance américaine à 3% cette année (contre 3,1% auparavant) et à 2,3% en 2019 (contre 2,5%).

La croissance chinoise au plus bas depuis 28 ans

Pékin a annoncé mardi une série de mesures ponctuelles pour soutenir l'activité, avant la publication, lundi, de ses chiffres de croissance pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de 2018, qui devraient montrer à un nouveau fléchissement.

La croissance de 2017 a déjà été revue en baisse, de 6,9% à 6,8%, et selon des sources citées récemment par 'Reuters', Pékin devrait publier pour 2018 une hausse du PIB de 6,6%, la plus faible croissance enregistrée depuis 28 ans.

Pour 2019, un nouveau coup de frein est prévu, avec un objectif fixé dans une fourchette de 6,0 à 6,5%, selon ces sources.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com