Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

La Chine au bord de la surchauffe ?

La Chine au bord de la surchauffe ?

La Chine a publié une hausse de 10,7% de son PIB au quatrième trimestre 2009, ce qui risque de renforcer les craintes de surchauffe de l'économie

La Chine au bord de la surchauffe ?
Crédit photo © Stringer Shanghai

(Boursier.com) — Une bulle spéculative chinoise menace-t-elle la reprise mondiale ? L'hypothèse pèse en tout cas sur les marchés depuis hier (-1,1% pour le Dow Jones, -2% pour le CAC 40). Ce matin, la Chine a publié une hausse de 10,7% de son PIB au quatrième trimestre, ce qui risque de renforcer encore ces craintes de surchauffe... Ce bond de l'activité en Chine est un peu supérieur aux attentes des analystes (10,5%) et marque la plus forte progression du PIB depuis 2007, avant le déclenchement de la crise des "subprimes". Au troisième trimestre, l'économie chinoise avait progressé au rythme de 8,9%.

La vigueur de l'économie chinoise, liée au plan de relance gouvernemental de 586 Mds$, a permis de limiter les effets de la crise mondiale en Asie. Mais en encourageant le crédit et en attirant les flux de capitaux grâce à des taux d'intérêt très bas, Pékin a aussi contribué à créer les conditions de nouvelles bulles, notamment sur les marchés immobiliers des grandes villes comme Hong Kong, Shanghai et Pékin.

Depuis une semaine, les autorités chinoises ont signalé à plusieurs reprises leur intention de resserrer les conditions de crédit dans le pays, afin d'éviter un dérapage inflationniste, après une accélération de l'indice des prix à la consommation en décembre (+1,9% après +0,6% en novembre). Les autorités bancaires ont notamment imposé un relèvement du niveau des réserves obligatoires des banques et certaines d'entre elles ont vu leur distribution de crédit limité en raison de fonds propres insuffisants.

Au vu de ces annonces, les analystes s'inquiètent de la capacité de Pékin à piloter cette sortie de crise : des mesures trop restrictives risquent en effet de provoquer un brusque ralentissement en Chine, menaçant toute l'économie mondiale de rechute. Mais un trop grand laxisme créerait les conditions de futures bulles spéculatives...

Hier, le FMI s'est aussi inquiété de la possible reconstitution de ces bulles : Lors d'un colloque à Hong Kong, son directeur, Dominique Strauss-Kahn, a même suggéré de rétablir temporairement un contrôle des flux de capitaux pour éviter un risque de formation de bulles en Asie ! Ce matin, la Banque Mondiale a elle aussi émis un avertissement, estimant que les économies asiatiques en développement risquaient la surchauffe. En excluant les économies les plus "mûres" (Japon, Hong Kong, Taiwan, Corée du Sud et Singapour) la Banque mondiale prévoit pour 2010 une croissance de 8,1% pour l'Asie de l'Est, et de 7% pour l'Asie du Sud.

©2010-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !