»
»
»
Consultation

La CGT chasse Lepaon

La CGT chasse Lepaon

Acculé par plusieurs affaires, le leader syndical a finalement remis son tablier...

La CGT chasse Lepaon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que de plus en plus de voix s'élevaient pour réclamer son départ, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a finalement démissionné de ses fonctions, avec l'ensemble des membres du bureau confédéral du syndicat, selon une source interne citée par Reuters. Jusqu'ici, le leader de l'organisation s'y était refusé. Mardi, le bureau confédéral, dont il faisait partie, avait simplement proposé de remettre son mandat "à la disposition" de la seule instance habilitée à le démettre de ses fonctions, le comité confédéral national (CCN).

Le parlement de la CGT devait statuer sur son sort, à l'occasion d'une réunion qui se tient le 13 janvier prochain...

Appels à la démission

En début de semaine, Louis Viannet, ancien secrétaire général de la CGT entre 1992 et 1999, avait demandé à Thierry Lepaon de quitter la centrale. Il "se grandirait (...) en annonçant publiquement, et avant même la réunion du comité confédéral national, sa décision de remettre son mandat à la disposition du CCN", estimait-il dans un entretien accordé au 'Monde'. Avant les vacances de Noël, Atlantico révélait que la Fédération des Services publics et celle de la Santé réclamaient déjà son départ...

Qui pour lui succéder ?

Pour mémoire, Thierry Lepaon est au centre d'une série d'affaires révélées par 'Le Canard Enchaîné' pour la plupart. Le journal satirique s'était procuré les devis d'un montant non négligeable des travaux réalisés dans son appartement de fonction et dans son bureau de la CGT. Thierry Lepaon a également touché des indemnités de départ au moment de quitter l'union de Basse-Normandie pour le siège de la fédération. Se pose désormais la question de sa succession. 'Le Figaro' évoquait mardi un possible retour de son prédécesseur, Bernard Thibault. Le quotidien rappelle son bilan "loin d'être négatif". "Certes, Bernard Thibault (...) n'a aucune envie à ce jour de reprendre du service (...) Mais, comme on dit à la CGT, on ne choisit pas son destin. On n'est pas candidat au poste suprême, on est choisi", écrit le quotidien...

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com