»
»
»
Consultation

La cagnotte pour "le boxeur de gendarmes" fait polémique, Leetchi la clôture

La cagnotte pour "le boxeur de gendarmes" fait polémique, Leetchi la clôture

L'homme s'est rendu à la police lundi et se trouve toujours en garde-à-vue...

La cagnotte pour 'le boxeur de gendarmes' fait polémique, Leetchi la clôture
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Samedi, la manifestation des Gilets jaunes à Paris a violemment dérapé, comme sur la passerelle Senghor, qui relie Solferino aux Tuileries : Un ex-boxeur professionnel, Christophe Dettinger, 1,92 m pour 91 kg, s'en est violemment pris à deux policiers, filmé par des témoins. Depuis, cette scène largement diffusée dans les médias et sur les réseaux sociaux ont alimenté les polémiques.

L'homme s'est rendu à la police

Lundi, une tirelire Leetchi a ainsi été créée à l'intention du boxeur : "Cette cagnotte officielle est la seule et unique validée par sa famille", affirme le créateur, un certain Nicolas Alves. Celle-ci dépassait les 100.000 euros récoltés mardi matin pour environ 7.000 participants...

De nombreux internautes se sont aussitôt plaints auprès de Leetchi, qu'ils accusent de laisser une telle cagnotte sur leur site sans réagir... L'entreprise a répondu sur Twitter en affirmant que la publication de cette cagnotte était légale : "Ce n'est en aucun cas une "récompense" et nous allons nous assurer qu'elle ne serve qu'aux frais d'avocats, comme prévu par l'organisateur", a ajouté la plateforme sur Twitter.

Finalement, en début d'après-midi, la société a publié un communiqué de presse indiquant que les nouvelles contributions n'étaient pas acceptées et que la cagnotte était fermée. "Le reste de l'argent collecté sera remboursé aux participants lorsque l'ensemble des démarches juridiques auront été financées", ont-ils déclaré...

Christophe Dettinger s'est rendu lundi à la police et a été placé en garde-à-vue. Les deux gendarmes pris pour cible se sont vu prescrire respectivement 15 jours et deux jours d'incapacité totale de travail (ITT) et ont porté plainte...

De vives réactions

Cette cagnotte n'est bien évidemment pas du goût de tous... Le secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, s'est exprimé sur Twitter : "Apparemment, ça rapporte de frapper un policier. Quand l'attrait de l'argent vient s'ajouter à la haine et à la violence, je n'ai que du dégoût. Tout le monde doit être responsable : cette cagnotte est indigne !".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com