La BEI et la Région Occitanie unies pour développer la "mobilité hydrogène"

La BEI et la Région Occitanie unies pour développer la "mobilité hydrogène"

Signature d'un contrat de financement de 40 ME pour le projet Corridor H2 en Occitanie

La BEI et la Région Occitanie unies pour développer la 'mobilité hydrogène'
Crédit photo © Toyota

(Boursier.com) — La Région Occitanie, avec ses Agences Ad'Occ (Agence de Développement Economique) et AREC (Agence Régionale Energie Climat), a monté le projet Corridor H2 qui prévoit d'une part le développement de stations de distribution d'hydrogène sur un axe Nord / Sud allant de la Méditerranée à la Mer du Nord, ainsi que les axes autoroutiers secondaires d'Occitanie (A61 et A20 notamment), et d'autre part le développement d'une flotte de véhicules lourds pour le transport de marchandises et de passagers (camions et autocars)

Le projet Corridor H2 a plusieurs cibles

  • La logistique du froid (groupes frigorifiques), avec des solutions entièrement électriques et alimentées grâce à de l'hydrogène. Elles pourront être intégrées dans de nouvelles remorques ou dans des remorques existantes ;
  • Les véhicules lourds, en particulier les camions porteurs (16/27t) notamment pour la distribution et collecte locale, et les camions tracteurs (44t) pour le transport long courrier, national et européen ;
  • Les autocars Lio déployés par la SPL " d'Un point à l'Autre " dans le Tarn (Gaillac).

Huit stations seront installées afin de mettre à disposition des points de recharge hydrogène au plus près des grands axes de transport. Des infrastructures permettant d'accueillir les premiers camions à propulsion électrique hydrogène seront également mises en place en suivant l'évolution de l'introduction de ces véhicules sur le marché européen...

Des objectifs d'ici 2023...

  • 20 unités réfrigérées dites " retrofit " (moteur d'origine du véhicule changé au profit d'une pile à combustible hydrogène) 40 remorques frigorifiques, 40 camions à propulsion H2, 15 autocars Lio en retrofit ;
  • 8 stations hydrogène, soit 225t H2 distribuées/an, et 2,6 millions de litres de diesel évités par an ;
  • 2 unités de production d'hydrogène vert implantées en Occitanie.

Au total, le projet Corridor H2 permettra d'éviter la consommation annuelle de 2,6 millions de tonnes de diesel...

Véritable puzzle à échelle européenne, le projet Corridor H2 s'enrichira des contributions de régions françaises et européennes qui viendront à leur tour apporter leur contribution au projet et participer au maillage du couloir européen nord-sud...

Un partenariat Région / BEI porteur

Estimé à près de 110 ME, le projet Corridor H2 bénéficie d'un prêt de 40 ME alloué par la Banque européenne d'investissement (BEI)Ce financement s'inscrit dans l'action prioritaire menée par la Banque de l'Union européenne (UE) pour atténuer les effets du changement climatique.

Persuadée que les technologies de l'hydrogène peuvent jouer un rôle majeur pour accélérer la transition énergétique, la BEI a renforcé son soutien aux porteurs de projet qu'elle accompagne également par son expertise.

"Ce projet marque une étape pour le développement de l'hydrogène au coeur des villes et territoires. C'est pourquoi, je suis très heureux de signer ce nouveau financement avec la Région Occitanie avec laquelle nous avons noué un partenariat de grande qualité" a déclaré Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. Et d'ajouter : "Le financement de nouvelles technologies comme des projets innovants qui contribuent à la transition énergétique et à l'amélioration de la vie quotidienne des habitants est une priorité pour la Banque européenne du climat. En agissant ainsi, nous préparons l'avenir des jeunes générations."

Une ère nouvelle

Cet accord est en parfaite adéquation avec la "Stratégie Nationale pour le développement de l'hydrogène décarboné en France" annoncée le 8 septembre 2020 : elle pose les jalons d'une ère nouvelle pour l'hydrogène en tant que future industrie stratégique en France comme au niveau européen.

La Région Occitanie a par ailleurs déposé sa candidature à l'appel à projets européen MIE Blending. L'Occitanie est à ce jour la première Région française en capacité de déposer un dossier de candidature. Plusieurs millions d'euros de subventions pourraient être allouées sur le territoire régional si ce dossier était retenu, et viendrait compléter les 40 ME déjà alloués via le prêt. Des appels à projets pourraient être lancés dès le premier trimestre par la Région Occitanie pour attribuer ces subventions. Les entreprises de production et de distribution d'H2 renouvelable, les transporteurs qui feront l'acquisition de camions et de remorques frigorifiques hydrogène, ainsi que la Région elle-même dans le cadre de l'acquisition de 15 autocars H2, pourraient bénéficier de ces fonds. L'AREC interviendrait comme co-investisseur au sein des projets d'infrastructures.

"L'Occitanie s'est toujours positionnée comme pionnière dans le développement de la filière hydrogène sur son territoire... Cette volonté, nous l'avons illustrée dès 2019 par l'adoption d'un Plan Hydrogène vert sans précédent, doté de 150 ME, qui doit notamment permettre de concrétiser l'objectif que nous nous sommes fixés de devenir la 1ère région à énergie positive d'Europe d'ici 2050. Ce contrat que nous signons avec la Banque européenne d'investissement dans le cadre du projet Corridor H2, illustre de nouveau notre détermination à faire de l'hydrogène l'une des énergies d'avenir en Occitanie. Elle vient également souligner l'importance des liens qui nous unissent à l'Europe, qui à travers le soutien financier qu'elle apporte, vient pleinement participer à la concrétisation de la transition énergétique", a déclaré Carole Delga à cette occasion.

©2020-2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !