»
»
»
Consultation

L'OCDE abaisse ses prévisions de croissance mondiale

L'OCDE abaisse ses prévisions de croissance mondiale

L'Organisation de coopération et de développement économiques n'anticipe plus que 3,3% de croissance en moyenne dans le monde cette année puis 3,4% l'an prochain...

L'OCDE abaisse ses prévisions de croissance mondiale
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après le FMI en début d'année, l'OCDE revoit à son tour à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour 2019 et 2020. Dans ses projections économiques d'hiver, l'Organisation de coopération et de développement économiques n'anticipe plus que 3,3% de croissance en moyenne dans le monde cette année puis 3,4% l'an prochain - après 3,6% en 2018 -, soit respectivement 0,2 et 0,1 point de moins par rapport à ses précédentes projections de novembre...

Un fléchissement de l'activité dans la quasi-totalité des pays du G20

"Au regard des précédentes projections, les perspectives macroéconomiques dénotent un fléchissement de l'activité dans la quasi-totalité des pays du G20. Les vulnérabilités liées à la conjoncture chinoise et à la perte de dynamisme de l'économie européenne s'inscrivent dans un contexte marqué par le ralentissement des échanges et du secteur manufacturier mondial, par de fortes incertitudes quant à l'action publique, et par des risques élevés sur les marchés financiers, et pourraient compromettre l'atteinte d'une croissance mondiale soutenue et durable sur le moyen terme", explique l'organisation basée à Paris.

"Des vents contraires qui s'intensifient"

"L'économie mondiale doit faire face à des vents contraires qui s'intensifient ", affirme Laurence Boone, Chef économiste de l'OCDE. "Si l'une des grandes régions économiques, quelle qu'elle soit, connaissait un ralentissement plus marqué que prévu, la croissance mondiale pourrait dérailler, en particulier en cas d'effets de débordement sur les marchés financiers. Les responsables des politiques publiques devraient renforcer la concertation multilatérale de manière à limiter les risques, et coordonner leurs interventions afin d'éviter une nouvelle dégradation de la conjoncture".

Seulement 1% de croissance dans la zone euro

Dans la zone euro, l'OCDE n'attend plus qu'une progression du PIB de 1% cette année et de 1,2% en 2020, soit respectivement 0,8 point et 0,4 point de moins que précédemment. Les changements les plus conséquents concernent l'Allemagne, où l'OCDE anticipe une croissance limitée à 0,7% cette année puis 1,1% l'an prochain, soit des baisses de 0,9 et 0,3 point par rapport à ce qui était attendu l'automne dernier, et plus encore pour l'Italie, où l'OCDE entrevoit même une récession (-0,2%) en 2019 avant un rebond modéré (+0,5%) en 2020.

L'OCDE y voit la conséquence du poids important des exportations dans leur PIB en comparaison d'un pays comme la France, pour lequel l'ampleur des révisions est moindre : 1,3% en 2019 (-0,3 point) comme en 2020 (-0,2).

Ralentissement également attendu aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, la croissance devrait ralentir à 2,6% en 2019 (-0,1 point) et 2,2% en 2020 (+0,1 point), l'effet des baisses d'impôts de l'administration Trump s'amenuisant en même temps que celui des hausses de tarifs douaniers se fait plus ressentir.

En Chine, l'OCDE modifie peu son scénario avec une croissance qui tomberait à 6,2% (-0,1 point) cette année, après 6,6% en 2018, puis 6% (prévision inchangée) en 2020.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com