»
»
»
Consultation

L'incertitude à son comble après le rejet massif de l'accord sur le Brexit par la Chambre des communes

L'incertitude à son comble après le rejet massif de l'accord sur le Brexit par la Chambre des communes

La Première ministre britannique Theresa May a subi mardi soir une défaite historique face au Parlement, qui a rejeté massivement l'accord sur le Brexit négocié avec l'UE...

L'incertitude à son comble après le rejet massif de l'accord sur le Brexit par la Chambre des communes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Chambre des communes britannique a rejeté massivement mardi soir l'accord de divorce conclu entre Theresa May et les Etats membres de l'Union européenne. 432 députés ont voté contre le texte, et seulement 202 ont voté en sa faveur.

Ce vote négatif était assez largement anticipé ces derniers jours, mais l'ampleur du rejet constitue tout de même une surprise. Il plonge le Royaume-Uni dans la plus grande incertitude, alors que le Brexit doit en théorie entrer en vigueur le 29 mars prochain à minuit...

Désormais, les possibilités sont multiples, allant d'un Brexit sans accord (porte ouverte au chaos, selon de nombreux observateurs) à la suspension pure et simple du Brexit, en passant par un nouveau référendum, ou une renégociation (improbable) de l'accord avec Bruxelles...

Une motion de défiance contre May, qui prépare un "Plan B"

L'ampleur de la défaite de Theresa May exclut en tout cas toute possibilité de procéder à un nouveau vote sur le même texte de compromis, qui a été conclu en novembre 2018 entre Theresa May et l'UE à l'issue de 17 mois de discussions tendues.

La Première ministre britannique devra désormais faire face à une nouvelle motion de défiance (la deuxième en un mois), déposée contre elle par l'opposition travailliste, un vote qui se déroulera dès ce mercredi...

Si elle survit à ce vote (ce qui reste probable), Theresa May aura trois jours ouvrables, jusqu'au 21 janvier, pour proposer un "plan B" au parlement. Mardi soir, elle a indiqué qu'elle prévoyait de faire une déclaration lundi prochain devant le Parlement.

La livre sterling regagne du terrain après le vote

Sur le marché des changes, la livre sterling a paradoxalement repris de la hauteur après ces informations. La livre, qui avait plongé jusqu'à 1,5% avant le vote face au dollar, a rapidement inversé la tendance. En fin de soirée, elle gagnait 0,08% face au dollar, à 1,2871$.

Face à l'euro, la livre cédait 0,4% avant l'annonce du vote et progressait ensuite de 0,10% à 0,8866 livre pour un euro. Les cambistes semblent davantage tabler sur un report, voire un abandon du Brexit, que sur une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'UE, qui aurait des conséquences très négatives pour l'économie britannique à court et à moyen terme, selon la plupart des économistes

Juncker évoque un "Brexit dur", mais Tusk envisage une suspension du Brexit

Du coté de Bruxelles, le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker, a exprimé mardi soir dans un communiqué ses regrets après le rejet de l'accord. Il a estimé que "le risque d'un Brexit sans accord s'est accru" et a appelé le Royaume-Uni à "clarifier ses intentions dès que possible".

De son coté, Donald Tusk, le président du Conseil européen, a laissé entendre que la seule bonne solution pour les Britanniques serait désormais de rester au sein de l'Union européenne. "Si un accord est impossible, et que nul ne veut un Brexit sans accord, alors qui aura, au bout du compte, le courage de dire ce qu'est la seule bonne solution ?", s'est ainsi interrogé Donald Tusk sur Twitter après le vote.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com