»
»
»
Consultation

L'impasse politique en Italie pèse sur les marchés, nouvelles élections en vue

L'impasse politique en Italie pèse sur les marchés, nouvelles élections en vue

Giuseppe Conte a renoncé à être Premier ministre après sa rencontre avec le chef de l'Etat italien Sergio Mattarella qui a refusé d'accepter que l'économiste Paolo Savona prenne le portefeuille des Finances

L'impasse politique en Italie pèse sur les marchés, nouvelles élections en vue
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Encore un coup de théâtre en Italie dimanche soir : Giuseppe Conte, le nouveau chef du gouvernement italien, a démissionné !... Choisi par le Mouvement 5 Etoiles (M5S, populiste) et la Ligue (extrême-droite) pour occuper la fonction de président du Conseil, ce dernier a en effet renoncé ce dimanche à former un gouvernement, après sa rencontre avec le chef de l'Etat Sergio Mattarella qui a refusé que l'économiste Paolo Savona prenne le portefeuille des Finances en raison notamment de son hostilité affichée pour l'euro et les institutions européennes...

"Pas viable"

Paolo Savona, 81 ans, doute en particulier de la pertinence du maintien de l'Italie dans la zone euro... Mais, selon le ministre de l'Economie sortant, le problème n'est pas uniquement Salvona, mais bien le programme économique de la Ligue et du M5S “clairement pas viable”, a estimé Pier Carlo Padoan...

Giuseppe Conte avait déjà rencontré vendredi le chef de l'Etat et était ressorti de son entretien au Quirinal sans accord sur la formation de son équipe...

Les Bourses en alerte

Les marchés s'inquiètent depuis plusieurs semaines de la constitution d'un gouvernement eurosceptique dont la politique menacerait les finances publiques italiennes...

Les taux à long terme se sont tendus dangereusement sur les marchés transalpins, l'euro a baissé et Moody's a annoncé vendredi avoir placé la note à long terme Baa2 de l'Italie sous surveillance avec implication négative, tandis que l'Europe s'inquiète ouvertement du programme du futur gouvernement de la coalition antisystème menée par M5S et La Ligue.

Baisses d'impôts et lutte contre l'immigration

L'inquiétude pointait aussi à Bruxelles, où le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a appelé l'Italie à apporter "une réponse crédible" sur sa dette publique. Celle-ci a atteint fin 2017 131,8% du PIB italien, la deuxième plus élevée de la zone euro après la Grèce...

Le programme commun négocié par le M5S et la Ligue promet en effet de tourner le dos à l'austérité et de combler les déficits avec une politique de croissance. Il prévoit notamment de fortes baisses d'impôts, la création d'un revenu de citoyenneté, ainsi que la baisse de l'âge de la retraite. Sur le plan social, la coalition affiche sa volonté de lutter contre la corruption et d'expulser 500.000 immigrés en 5 ans...

Nouvelles élections en vue

Le rebondissement de dimanche semble rendre inévitable la tenue de nouvelles élections législatives cette année, alors que le scrutin du 4 mars dernier n'a permis de dégager aucune majorité au Parlement et a plongé l'Italie dans une impasse politique.

Le président italien Mattarella a convoqué l'économiste Carlo Cottarelli dès ce lundi matin. Agé de 64 ans, cet ancien haut responsable au Fonds monétaire international sera chargé de former un gouvernement qui devra préparer ces nouvelles élections...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com