Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

L'hôtellerie-restauration déjà affecté par les attentats parisiens

L'hôtellerie-restauration déjà affecté par les attentats parisiens

Après les attentats du 11 septembre 2001, l'hôtellerie new-yorkaise avait mis 34 mois avant de retrouver une activité normale...

L'hôtellerie-restauration déjà affecté par les attentats parisiens
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le secteur du tourisme, et en particulier de l'hôtellerie-restauration subit de plein fouet les répercussions des attentats parisiens de vendredi soir. 'Le Figaro' fait d'ores et déjà état de nombreuses annulations dans les grands établissements parisiens, habituellement très prisés des touristes étrangers...

Les attentats plombent l'hôtellerie-restauration

Dans une note publiée ce lundi matin, Bryan Garnier & Co rappelle que l'hôtellerie new-yorkaise a mis 34 mois avant de renouer avec un taux d'activité normal, suite aux attaques du 11 septembre 2001. De même, à Madrid, le secteur a dû patienter un an avant de voir les touristes affluer de nouveau dans la capitale espagnole, après les attentats du 11 mars 2004.

Les analystes estiment qu'Accor Hotels est l'acteur le plus exposé, puisque la France représente 29% de son activité, si l'on prend en compte le nombre de chambres. "La COP21 qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre (...) sera un bon indicateur pour tester le soutien de la communauté internationale", souligne le cabinet.

"Tous au bistrot mardi soir !"

De leur côté, les professionnels du secteur restent mobilisés et ne comptent pas baisser le rideau. Bien au contraire... Le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat) a lancé l'opération "tous au bistrot mardi soir" ! Le 17 novembre, à 21 heures, il "nous invite à nous tenir debout tous ensemble sur toutes les terrasses de nos cafés et restaurants pour observer une minute de silence". "Nous sommes tous déterminés à ne rien concéder, à ne rien changer à nos habitudes et à continuer de vivre librement", martèle-t-il...

©2015-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !