Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

L'exécutif nie vouloir abandonner la taxe à 75%

L'exécutif nie vouloir abandonner la taxe à 75%

Après des rumeurs d'abandon...

L'exécutif nie vouloir abandonner la taxe à 75%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — "Bien sûr, on dément !", déclare ce jeudi l'entourage de François Hollande, à propos des informations d'Europe 1 sur un enterrement de la taxe à 75% sur les revenus supérieurs à un million d'euros... "Nous démentons formellement", a renchéri celui du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. "Le nouveau projet devrait être présenté prochainement", assurent ces sources,  défendant cette promesse-phare de la campagne présidentielle de François Hollande,

Europe 1 affirme de son côté qu'il "a été décidé en haut lieu de ne pas revenir" sur la mesure, retoquée fin décembre par le Conseil constitutionnel, qui avait jugé que cette taxation frappait les foyers fiscaux de façon inégale. Principal obstacle  : cette mesure serait désormais vue comme "trop complexe", selon la radio. Le gouvernement craindrait qu'une nouvelle mouture, promise un temps pour l'automne, soit à son tour jugée inconstitutionnelle "si les Sages jugeaient le taux confiscatoire".

Ne pas "étrangler les riches"

Par ailleurs, "une nouvelle tranche du barème de l'impôt sur le revenu, à 50 ou 55%, impacterait trop de monde"... Quant à la taxation au niveau des entreprises, piste proposée aussi par certains membres du PS, elle "exclurait au contraire trop de monde - artistes, avocats d'affaire, entreprises individuelles - du dispositif".

Mais cet "enterrement" aurait aussi une explication politique, ajoute Europe 1 : "Il s'agit de montrer aux riches qu'on ne veut pas les étrangler", explique une source gouvernementale, alors que l'épisode des "Pigeons" a laissé des traces. A l'Elysée, le pari serait donc "de laisser l'idée s'éteindre, malgré les protestations récurrentes de la gauche du PS et des communistes".  Début janvier, le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac indiquait que la taxe serait incluse dans la prochaine loi de finances, au plus tard donc à l'automne 2013...

©2013-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !