L'Etat va annuler pour 10 milliards d'euros de dette à la SNCF

L'Etat va annuler pour 10 milliards d'euros de dette à la SNCF

Comme prévu par le gouvernement d'Edouard Philippe soutenu par la réforme ferroviaire de 2018, l'Etat va effacer pour 10 milliards de dette à la compagnie ferroviaire.

L'Etat va annuler pour 10 milliards d'euros de dette à la SNCF
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un bol d'air frais qui tombe au meilleur moment pour la SNCF... Loin d'être remise sur les rails, la compagnie ferroviaire va être délestée de 10 milliards d'euros de dette, comme prévu par le gouvernement d'Edouard Philippe soutenu par la réforme ferroviaire de 2018. L'effacement par l'Etat-actionnaire de cette dette contractée par SNCF Réseau a été officialisé lundi.

L'opération de reprise de dette, qui survient après les 25 milliards d'euros déjà effacés en janvier 2020, "est effective depuis le 31 décembre dernier, la SNCF en a été informée", a précisé Bercy aux 'Echos'. L'Etat achève ainsi l'effacement de la dette de 35 milliards d'euros du groupe ferroviaire décidé en 2018 à travers la réforme ferroviaire.

En novembre 2018, l'Agence France Trésor, qui a pour mission de gérer la dette et la trésorerie de l'Etat, expliquait que l'objectif était "d'assainir substantiellement la structure financière de l'entreprise, conjuguée à l'amélioration des performances opérationnelles de la SNCF".

Perte nette de 3 milliards d'euros en 2020

"Cette reprise de dette consistera à mettre en place un mécanisme de prêts miroirs identiques entre SNCF Réseau et la Caisse de la Dette Publique (CDP), à la suite de quoi l'Etat, dès que le Parlement en aura donné l'autorisation en loi de finances, se substituera à SNCF Réseau comme débiteur de la CDP, allégeant l'entreprise de la dette correspondante", expliquait-elle dans un communiqué.

Le contexte sanitaire a néanmoins changé la donne, avec le confinement de mars 2020 et les restrictions qui ont suivi en 2021 mis en en place pour tenter d'enrayer l'épidémie de Covid-19. La SNCF a subi une perte nette de 3 milliards d'euros en 2020, et entre 1,5 et 2 milliards en 2021. Ainsi, la dette s'est de nouveau alourdie de 3 milliards d'euros au premier semestre 2020 et de 256 millions au premier semestre 2021, pour atteindre 38,4 milliards.

"J'emprunte sur les marchés financiers pour payer les salaires du mois de décembre !"

"Je le rappelle, la SNCF est en perte. [...] On ne peut pas être hyper généreux à la SNCF en ce moment. J'emprunte sur les marchés financiers pour payer les salaires du mois de décembre !", avait d'ailleurs souligné le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, invité du Club de l'économie du 'Monde' en décembre dernier.

Si les voyageurs ont été au rendez-vous lors des vacances de Noël, le télétravail de nouveau obligatoire au moins trois jours par semaine pourrait faire baisser le volume des voyageurs professionnels alors que ces derniers représentent 40% du chiffre d'affaires du groupe...

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !