Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

L'Etat fera un "geste financier" pour la SNCF

L'Etat fera un "geste financier" pour la SNCF

"Il y a aura forcément un geste financier de l'Etat, que ce soit envers la SNCF ou d'institutions qui travaillent avec la SNCF", a assuré le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

L'Etat fera un 'geste financier' pour la SNCF
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'appel de la SNCF semble avoir été entendu !... Au lendemain du discours d'Emmanuel Macron sur la nouvelle phase de déconfinement en France, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a annoncé lundi que l'Etat aidera l'entreprise ferroviaire à faire face à ses difficultés financières liées à la crise sanitaire.

"Il y a aura forcément un geste financier de l'Etat, que ce soit envers la SNCF ou d'institutions qui travaillent avec la SNCF, je pense notamment aux régions, qui ont des conventions avec les TER. D'une manière ou d'une autre, l'Etat sera au rendez-vous", a-t-il assuré sur 'BFMTV'.

Le ministre a toutefois indiqué ne pas savoir encore si ces sommes seront directement versées sur les comptes de la SNCF. Pour rappel, fin mai, son patron Jean-Pierre Farandou avait exhorté l'Etat à élaborer un plan de relance...

4 milliards d'euros de manque à gagner

Gérald Darmanin a d'ailleurs précisé qu'il recevra le patron de la SNCF "dans les prochains jours", qui a lui-même estimé à 4 milliards d'euros le coût de la crise du Covid-19 pour la compagnie ferroviaire. Pendant le confinement, "seulement 7% des TGV ont roulé et ils n'ont transporté que 1% de la clientèle habituelle. Nous avons aussi enregistré des manques à gagner importants sur les trains de la vie quotidienne. Seul le fret a plutôt bien résisté, avec un taux d'activité supérieur à 60%", a-t-il détaillé dans un entretien au 'JDD' ce dimanche.

Le manque à gagner pour la SNCF atteint même 5 milliards d'euros depuis décembre dernier, en ajoutant la perte de chiffre d'affaires liée aux grèves contre la réforme des retraites, évaluée à 1 milliard d'euros. Concernant ces pertes de recettes "nées des grèves de décembre puis du Covid de cette période-ci", "nous serons au rendez-vous de cette grande entreprise nationale", a insisté le ministre des Comptes publics.

Vers un été compliqué

Entre TGV vides et TER au rabais, la SNCF se prépare à un été compliqué. Alors que le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait assuré que "100% de l'offre" de la SNCF serait commercialisée à partir de la "mi-juin" et que la restriction "d'un siège sur deux", qui avait été imposée pour respecter les règles de distanciation, pourrait être levée, le groupe ferroviaire a déjà procédé à un réajustement de l'offre pour juillet et août face à la faible demande.

Vendredi dernier, la SNCF et les régions françaises ont également annoncé une opération destinée à relancer la fréquentation des TER pendant l'été, avec la mise en vente de 2 millions de billets à moins de 10 euros...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !