»
»
»
Consultation

"L'essence va baisser" dit Emmanuel Macron

"L'essence va baisser" dit Emmanuel Macron

En visite à Soissons, dans un centre accueillant des enfants victimes de maltraitance, le chef de l'Etat a rassuré un petit garçon sur la baisse du prix de l'essence...

'L'essence va baisser' dit Emmanuel Macron
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le président de la République aurait sûrement aimé s'en passer... Lors d'une visite dans l'Aisne, Emmanuel Macron s'est encore fait rattraper par l'actualité. Il s'est retrouvé à échanger avec des enfants sur les prix des carburants, selon BFMTV.

Le chef de l'Etat s'est rendu dans les locaux de l'association "Action Enfance", un centre accueillant des enfants victimes de maltraitance lorsqu'un d'entre eux lui a demandé si le prix de l'essence allait baisser !... "Tu sais que le Premier ministre, il a dit qu'il enlevait la taxe", a répondu le président de la République. "Donc ça va baisser là. L'essence ça va baisser, tu peux être rassuré. Mais on ne peut pas régler tous les problèmes d'un coup de baguette magique", a ajouté Emmanuel Macron.

La crise des "Gilets jaunes"

Après trois semaines de mobilisation des "Gilets jaunes", le gouvernement avait annoncé, le 5 décembre, un moratoire de 6 mois sur l'augmentation de la taxe sur les carburants, avant de prolonger le gel pour toute l'année 2019.

Les réponses successives du gouvernement ont eu du mal à apaiser la grogne des "Gilets jaunes" qui s'est propagée à de très nombreuses revendications touchant au pouvoir d'achat. Depuis deux mois, le prix des carburants, lui, continue de diminuer...

Les prix en baisse

Le prix du litre de gazole a baissé en France de 0,6 centime par rapport à la semaine dernière tandis que le super SP-95 a reculé de 0,3 centime. Selon les données publiées par le gouvernement, le prix du litre de gazole est ainsi passé de 1,4312 euro en moyenne à 1,4247 euro la semaine dernière. Le litre de SP-95 est quasiment stable, passant de 1,4352 euro à 1,4319 euro.

Les prix des carburants à la pompe se décomposent de plusieurs taxes à hauteur de 60% environ, du coût du pétrole (25%) et de la marge bénéficiaire des groupes pétroliers et des distributeurs (15%).

Soutien aux "Gilets jaunes"

Après plus d'un mois de mobilisation, les "Gilets jaunes" essayent toujours de faire entendre leur voix. Selon un dernier sondage Elabe pour BFMTV, les Français les soutiennent à 70%, c'est trois points de moins que la semaine précédente. Plus d'un Français sur deux estime que le mouvement doit se poursuivre (+2 points en une semaine) alors que 46% pensent qu'il doit s'arrêter (-1).

Hasard du calendrier, les prix du baril de pétrole ont lourdement chuté de plus de 30% depuis le déclenchement de la crise des "Gilets jaunes" sur les marchés internationaux sur fond de craintes de fort ralentissement économique dans le monde...

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com