»
»
»
Consultation

L'artisanat du bâtiment s'inquiète pour 2019...

L'artisanat du bâtiment s'inquiète pour 2019...

L'activité a enregistré un sérieux coup de frein au troisième trimestre. les professionnels voient dans ce ralentissement l'effet de la réduction du périmètre du CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique).

L'artisanat du bâtiment s'inquiète pour 2019...
Crédit photo © Fédération Française du Bâtiment

(Boursier.com) — La croissance de l'activité a ralenti à 2,5% dans l'artisanat du bâtiment au troisième trimestre par rapport à la même période de l'an passé... Il s'agit d'un sérieux coup de frein, après une hausse de 3,5% au deuxième trimestre, et les professionnels du secteur s'inquiètent des risques d'un ralentissement beaucoup plus marqué en 2019.

Dans sa note de conjoncture trimestrielle publiée jeudi, la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) signale une dynamique toujours élevée dans la construction neuve (+4,0%) quoique sensiblement en retrait (-2,5 points) par rapport au trimestre précédent.

Réduction du périmètre du CITE

Dans le même temps, l'activité a progressé de 1,5% (après 1,0% au 2e trimestre) dans l'entretien-rénovation mais de 1% seulement (après 1,5%) dans l'amélioration de la performance énergétique des logements. La Capeb voit dans ce ralentissement l'effet de la réduction du périmètre du CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique).

Les carnets de commande ont encore baissé sur le trimestre pour représenter 80 jours d'activité, soit 10 de moins sur un an et 3 de moins par rapport au deuxième trimestre...

"Effet délétère"

"Sans surprise, les mesures engagées par le gouvernement, particulièrement les restrictions du CITE, ont un effet délétère sur notre activité", déclare Patrick Liebus, président de la Capeb, dans un communiqué.

"Les travaux d'amélioration énergétique des logements accusent un net ralentissement de l'activité mais aussi une baisse de leurs carnets de commandes. Ce ralentissement laisse présager une année 2019 beaucoup moins dynamique", dit-il, ajoutant : "Nous attendons donc des pouvoirs publics des mesures stables et d'envergure pour soutenir l'activité et favoriser les travaux de performance énergétique."

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com