Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

L'activité poursuit sa reprise, moins de chômage partiel

L'activité poursuit sa reprise, moins de chômage partiel

Le nombre d'entreprises ayant recours au chômage partiel en France a fortement diminué, renouant à la fin du mois dernier avec le niveau de la fin mars.

L'activité poursuit sa reprise, moins de chômage partiel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'activité a poursuivi sa reprise en France au mois de juin, avec la poursuite du déconfinement. Selon les données publiées jeudi par la direction des études et des statistiques du ministère du Travail (Dares), seuls 1% des salariés sont encore dans une entreprise dont l'activité est totalement arrêtée, après 5% en mai, 12% en avril et 19% en mars.

La proportion de salariés travaillant dans une entreprise dont l'activité a diminué de plus de moitié est divisée par deux par rapport au mois précédent, passant à 11%. "Cette amélioration est générale et particulièrement visible dans l'hébergement et la restauration (12% à l'arrêt en juin après 49% en mai) et dans les autres activités de service (8% à l'arrêt après 24% en mai), secteur qui comprend notamment les arts, spectacles et activités récréatives", peut-on lire dans un communiqué.

Recul du chômage partiel

Le nombre d'entreprises ayant recours au chômage partiel en France a fortement diminué, renouant à la fin du mois dernier avec le niveau de la fin mars. Avec ce premier reflux depuis le début de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus et l'instauration du confinement généralisé mi-mars, 58% des salariés se trouvaient fin juin dans une entreprise ayant mis au moins une partie de ses salariés au chômage partiel, contre 73% à la fin du mois de mai.

Les résultats de cette enquête, qui porte sur environ 38.000 entreprises, révèlent aussi une évolution du profil des entreprises faisant appel à ce dispositif et "contrairement au mois de mai, ce sont désormais les petites entreprises qui recourent le moins au chômage partiel", note la Dares.

Au total, 42% des entreprises de 10 à 19 salariés ont eu recours en juin au chômage partiel, contre 60% pour les entreprises de 500 salariés ou plus.

Des réductions d'effectifs contenues

Les réductions d'effectifs restent contenues, comme en avril et en mai. Elles passent désormais majoritairement par l'annulation ou le report d'embauches prévues. Cependant, le recours au non-renouvellement de CDD reste important. Les entreprises qui augmentent leurs effectifs sont plus nombreuses qu'en mai (8 % des salariés travaillent dans une entreprise ayant augmenté ses effectifs après 4 % en mai), en particulier dans les entreprises de grande taille et dans le secteur du commerce.

En juin, deuxième mois de déconfinement, le retour des salariés sur site se poursuit : fin juin, six salariés sur dix travaillaient sur site (après la moitié fin mai, un tiers fin avril et un quart fin mars).

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !