»
»
»
Consultation

L'absorption d'Areva par EDF n'est pas la bonne solution, dit A. Juppé

L'absorption d'Areva par EDF n'est pas la bonne solution, dit A. Juppé

"Une situation financière absolument catastrophique"...

L'absorption d'Areva par EDF n'est pas la bonne solution, dit A. Juppé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans le cadre de l'émission hebdomadaire 'Le Grand Jury', Alain Juppé est revenu sur le dossier Areva... Face à la presse, le Maire de Bordeaux a dénoncé une gestion "catastrophique", tant de la part de l'Etat que de l'ancienne présidente du Directoire d'Areva, Anne Lauvergeon. Pour autant, malgré la situation financière désastreuse du leader mondial du nucléaire, Alain Juppé n'est pas particulièrement favorable à son absorption par EDF...

"L'Etat n'a pas joué son rôle"

"C'est un dossier extraordinairement important et extraordinairement difficile... Nous découvrons aujourd'hui qu'Areva est dans une situation financière absolument catastrophique", a rappelé Alain Juppé sur Europe 1, avant de dénoncer une certaine capitulation des gouvernements successifs, tant de gauche que de droite : "L'Etat -et je veux bien admettre que ce soit avant et après 2012- n'a pas joué son rôle".

Anne Lauvergeon, une erreur ?

Interrogé sur la pertinence de maintenir Anne Lauvergeon "aussi longtemps" à la tête du groupe, soit de 2001 à 2011, Alain Juppé a concédé qu'il s'agissait d'une erreur, dénonçant en bloc ses décisions et options de gouvernance... "Des erreurs majeures ont été faites. Des acquisitions absurdes ont été pratiquées et une guéguerre absurde avec EDF nous a menés là où nous en sommes. Les pertes de Areva sont colossales !", dit le Maire de Bordeaux.

Ne pas "plomber une entreprise qui se porte bien"

Pourtant, Alain Juppé ne pense pas qu'une reprise intégrale des actifs d'Areva par EDF soit la plus pertinente des options, sans pour autant évoquer l'option Engie (GDF Suez). "Je ne pense pas que l'absorption d'Areva par EDF soit la bonne solution, car cela consisterait à plomber une entreprise qui se porte bien par une entreprise dans une situation désastreuse". Selon le Maire UMP de Bordeaux, "il faut chercher d'autres formules de coopération", dit-il tout en admettant : "EDF est un ensemblier ; EDF sait faire... Toute une partie des centrales nucléaires relève de sa compétence".

"Remettre Areva en situation de performance"

Invité à dire s'il convient de recapitaliser Areva à hauteur de 5 milliards d'euros, Alain Juppé a estimé : "Bien sûr, il faut recapitaliser, mais après avoir pris des décisions pour remettre l'entreprise en situation de performance". Evoquant la solution proposée par Jean-Bernard Lévy de créer autour des réacteurs une filiale d'EDF englobant 15.000 salariés et cadres et d'autre part, une entité Areva destinée à être recapitalisée, Alain Juppé a estimé qu'une piste "d'adossement de certaines activités d'Areva à EDF est une piste intéressante. Il appartient aux industriels, en liaison avec l'Etat, d'en discuter".

Le Maire de Bordeaux a conclu : "La filière électro-nucléaire est majeure pour l'économie française tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Nous ne pouvont la laisser s'effondrer comme elle menace de s'effondrer aujourd'hui !"

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com