»
»
»
Consultation

Journée de grève à l'appel de FO et de la CGT le 19 mars

Journée de grève à l'appel de FO et de la CGT le 19 mars

La CGT avait appelé à une convergence des luttes le 5 février dernier avec une journée de mobilisation, qui a trouvé un léger écho chez les "Gilets jaunes". Fo n'avait pas participé...

Journée de grève à l'appel de FO et de la CGT le 19 mars
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La CGT, Force ouvrière, Solidaires et les organisations étudiantes UNL et Unef ont appelé à une journée de mobilisation et de grève le 19 mars pour dénoncer la politique sociale d'Emmanuel Macron...

"Alors que les annonces faites par le président de la République ou son gouvernement n'ont pas répondu aux attentes, (...) que les prix des produits de consommation courante continuent à la hausse, que la suppression de l'ISF (impôt sur la fortune) n'est pas remise en cause (...), le 'Grand débat national' ne peut ni se substituer, ni contourner, encore moins être opposé aux revendications sociales et syndicales", écrivent-elles dans un communiqué commun.

Pour les salaires, les minima sociaux...

"Il s'agit de gagner l'augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux, l'égalité femmes-hommes et un véritable droit à l'éducation et à la formation. Il s'agit aussi de renforcer notre protection sociale et notre système solidaire de retraite par répartition", poursuivent-elles.

La CGT avait appelé à une convergence des luttes le 5 février dernier avec une journée de mobilisation, qui a trouvé un léger écho chez les "Gilets jaunes". Quelque 300.000 personnes selon les organisateurs, 137.000 selon le ministère de l'Intérieur, avaient défilé en France avec pour slogans l'augmentation du smic, l'égalité salariale entre les hommes et les femmes ou encore la mise en place d'un impôt sur le revenu plus progressif.

"Un mot qui fait parfois peur"

Force ouvrière, qui avait refusé d'y participer le 5 février, se joint cette fois-ci à l'appel unitaire. "La question du salaire, du service public, des inégalités, de l'emploi, ces questions-là, nous les portions le 9 octobre (date de la dernière mobilisation interprofessionnelle à laquelle FO a participé). Nous n'avons pas été entendus", a déclaré à Reuters le secrétaire général de FO, Yves Veyrier.

"La grève, c'est un mot qui fait parfois peur, mais ce n'est pas très compliqué", a-t-il ajouté en reconnaissant qu'il restait à convaincre "largement" les salariés et les autres confédérations syndicales. La CFDT, la CFE-CGC et la CFTC refusent encore de s'engager dans une quelconque manifestation...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com