»
»
»
Consultation

Jérôme Cahuzac toujours amnésique à propos de la réunion du 16 janvier

Jérôme Cahuzac toujours amnésique à propos de la réunion du 16 janvier

L'ex-ministre du Budget est actuellement entendu par la Commission d'enquête parlementaire.

Jérôme Cahuzac toujours amnésique à propos de la réunion du 16 janvier
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Peu loquace lors de sa première audition, l'ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac a été de nouveau entendu mardi après-midi par la commission parlementaire chargée de faire la lumière sur "l'affaire" du compte à l'étranger. Cette nouvelle audition devait notamment permettre de savoir s'il a passé sous silence sa présence lors d'une réunion à l'Elysée le 16 janvier dernier, avec François Hollande et Jean-Marc Ayrault...

"Pas de souvenir de cette réunion"

"Je suis là car deux versions divergentes s'affrontent (...) celle d'un auteur récent (...) qui cite une source anonyme et celle de Pierre Moscovici (qui évoque un échange informel, ndlr). Je n'ai aucun souvenir d'une réunion dans le bureau du Président de la République (...) pas non plus de souvenir de l'échange décrit par Pierre Moscovici (...)", a répondu Jérôme Cahuzac.

Dans son livre "Jérôme Cahuzac, les yeux dans les yeux", la journaliste du 'Point' Charlotte Chaffanjon révélait que François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac lui-même s'étaient entretenus ce jour là pour décider d'une demande d'entraide administrative avec la Suisse. Une réunion confirmée par le ministre de l'Economie, qui a cependant indiqué que Jérôme Cahuzac n'a pas "été associé à la rédaction de la demande" mais simplement "informé". Il a par ailleurs indiqué qu'il s'agissait d'un "échange rapide"...

"C'est par mes conseillers que j'ai su"

La Commission s'est donc interrogée une nouvelle fois sur la manière dont Jérôme Cahuzac a été informé de cette procédure. "Comme je l'ai dit lors de la première audition et je ne vous ai pas menti (...) c'est par mes conseillers que j'ai su qu'une procédure était engagée", a répété Jérôme Cahuzac. "C'est donc possible que par la suite nous ayons abordé la question avec Pierre Moscovici", a-t-il ajouté...

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com