»
»
»
Consultation

Jean-Marc Ayrault monte en première ligne avec la présentation du budget 2013

Jean-Marc Ayrault monte en première ligne avec la présentation du budget 2013

Le Premier ministre est l'invité de France 2 ce soir, avant la présentation du budget demain.

Jean-Marc Ayrault monte en première ligne avec la présentation du budget 2013
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A la veille de la présentation du Budget 2013 et au lendemain de l'annonce d'une nouvelle hausse du chômage en France, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault était l'invité de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2, ce jeudi soir. Objectif : rassurer les Français et justifier les choix à venir.

Hausse du chômage ...
Comme François Hollande, Jean-Marc Ayrault est victime d'une chute de popularité dans les sondages. D'après le baromètre Ifop réalisé pour le 'Journal du Dimanche', sa cote a perdu 7 points à 50% en septembre, l'une des dégringolades les plus importantes enregistrée par l'institut, d'un mois sur l'autre. Il faut dire que les Français attendent le gouvernement au tournant alors que le chômage a encore progressé en août pour dépasser la barre des 3 millions de chômeurs. Un bilan que Jean-Marc Ayrault risque d'attribuer à la présidence de Nicolas Sarkozy, si l'on en croit les propos tenus par le ministre du Travail, Michel Sapin. Le Premier ministre devrait donc, encore une fois défendre ses emplois d'avenir - tout juste adoptés par les sénateurs - ainsi que ses contrats de génération.

... et hausse d'impôts en vue
Jean-Marc Ayrault et son équipe sont attendus sur des réformes en profondeur. Le budget 2013, qui sera présenté demain et dont quelques détails pourraient être connus ce soir, devra donc être convaincant... Pour parvenir à son objectif de réduction du déficit à 3% du PIB en 2013 contre 4,5% fin 2012, le gouvernement a d'ores et déjà annoncé 30 milliards d'euros d'économies, avec un effort réparti entre ménages, entreprises et baisse des dépenses. Parmi les mesures pressenties, concernant les particuliers, une tranche d'imposition supplémentaire à 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d'euros devrait voir le jour.

Engagements de campagne
Par ailleurs, le gouvernement gèlerait le barème de l'IR, à l'exception des deux premières tranches, qui conserveraient l'indexation de la décote, un mécanisme complexe qui permet de "lisser" l'impôt pour les foyers faiblement imposables. Si l'équipe de Jean-Marc Ayrault suit ses engagements de campagne, l'ancien barème de l'impôt sur la fortune sera rétabli... Enfin, les revenus du capital devraient être imposés comme ceux du travail.

Niche Copé
En ce qui concerne les entreprises, les intérêts d'emprunt ne seraient déductibles qu'à hauteur de 85% alors qu'ils le sont complètement aujourd'hui. Par ailleurs, la "niche Copé", qui permet d'exonérer à plus de 90% les plus-values de cessions sur des titres de participation, devrait être rabotée. De son côté, l'Etat a promis un gel des dépenses en valeur et des dotations aux collectivités ainsi que la stabilisation de ses effectifs, malgré la création de postes supplémentaires dans l'Education, la Police et la gendarmerie.

©2012-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com