»
»
»
Consultation

Italie : l'étrange parcours du professeur Giuseppe Conte...

Italie : l'étrange parcours du professeur Giuseppe Conte...

L'Italie s'est dotée d'un nouveau chef de gouvernement, Giuseppe Conte, un juriste inconnu du grand public. Son CV a donc logiquement passionné les observateurs. Problème : il comporte plusieurs éléments que personne n'a pu vérifier...

Italie : l'étrange parcours du professeur Giuseppe Conte...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A peine nommé, Giuseppe Conte, le nouveau chef du gouvernement italien, pourrait voir son capital confiance terni par une affaire de curriculum vitae un peu trop bien rempli... Alors que l'Europe s'inquiète du programme du futur gouvernement de la coalition antisystème menée par M5S et La Ligue, le nouveau Président du conseil (équivalent de notre Premier ministre) a pourtant été choisi pour rassurer les partenaires de Rome.

Inconnu du grand public et sans expérience politique, M. Conte, 54 ans, est un professeur de droit estimé par ses pairs en Italie. Il affiche un très beau CV, long de 12 pages, qui a été publié sur le site internet du parlement italien. Il a notamment enseigné le droit dans plusieurs établissements italiens et possède une chaire à Florence. Il n'a ni doctorat ni master, mais a contribué à de nombreuses publications juridiques...

Inconnu à La Sorbonne et à l'université de New York

Toutefois, à regarder son CV de plus près, plusieurs éléments posent problème, notamment son passage dans une université de New York, ainsi qu'à l'université parisienne de La Sorbonne en 2000...

Ainsi, Giuseppe Conte dit avoir étudié au moins un mois tous les ans à l'université de New York entre 2008 et 2012. Toutefois, "ce nom n'apparaît dans aucun de nos registres des étudiants ou du corps professoral", a déclaré au 'New York Times' une représentante de l'université. Elle n'exclut cependant pas qu'il ait pris part à des formations d'un ou deux jours, qui ne donnent lieu à aucun enregistrement...

A la Sorbonne non plus, personne ne retrouve de trace du passage de Giuseppe Conte en 2000 ! Le service de presse de l'université française a confirmé mercredi que ni l'université, ni l'école doctorale ne peuvent prouver qu'il avait fréquenté leurs locaux...

Les marchés financiers nerveux, l'euro en berne

Mercredi sur les marchés financiers, la nomination officielle de Giuseppe Conte comme chef du nouveau gouvernement italien a entraîné une baisse des Bourses et de l'euro, ainsi qu'une tension sur les taux des emprunts d'Etat italiens.

L'euro a cédé 0,65% à 1,17$ mercredi soir, revenant à son plus bas niveau depuis plus de 6 mois, après l'intronisation par le président italien Sergio Mattarella de Giuseppe Conte. En Bourse, l'indice européen EuroStoxx 50 a cédé 1,27%, tandis que l'indice italien MIB a perdu 1,3%. Le rendement de l'obligation italienne à 10 ans a grimpé de 7 points de base (centièmes de point) à 2,39%.

Baisses d'impôts, dépense publique et lutte contre l'immigration

L'inquiétude pointait aussi à Bruxelles, où le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a appelé mercredi l'Italie à apporter "une réponse crédible" sur sa dette publique. Celle-ci a atteint fin 2017 131,8% du PIB italien, la deuxième plus élevée de la zone euro après la Grèce.

Le programme commun négocié par le M5S et la Ligue promet en effet de tourner le dos à l'austérité et de combler les déficits avec une politique de croissance. Il prévoit notamment de fortes baisses d'impôts, la création d'un revenu de citoyenneté, ainsi que la baisse de l'âge de la retraite. Sur le plan social, la coalition affiche sa volonté de lutter contre la corruption et d'expulser 500.000 immigrés en 5 ans...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com