Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Interdiction des terrasses chauffées : les restaurateurs (très) en colère

Interdiction des terrasses chauffées : les restaurateurs (très) en colère

Le gouvernement veut mettre fin aux terrasses chauffées des cafés et restaurants. Une mesure qui suscite la crainte des restaurateurs, déjà durement affectés par la pandémie de Covid-19...

Interdiction des terrasses chauffées : les restaurateurs (très) en colère
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Terminé le café en terrasse chauffée au mois de janvier prochain ? A l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, la nouvelle ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé la liste des premières mesures concrètes issues de la Convention citoyenne pour le climat que le gouvernement mettra en oeuvre par voie de décret...

Parmi ces mesures, on retrouve notamment l'interdiction du "chauffage extérieur sur l'espace public et les terrasses" des cafés et restaurants, pour mettre "fin à des aberrations écologiques, qui conduisent à des surconsommations injustifiées d'énergie", a-t-elle indiqué sur son compte Twitter. En outre, la ministre a évoqué l'obligation de "fermer les portes de tous les bâtiments chauffées ou climatisés ouverts au public".

Mais la fin des terrasses chauffées serait un vrai "coup dur" pour les restaurateurs, qui subissent déjà actuellement de plein fouet la crise du Covid-19, a souligné sur 'RTL' le président de l'Union Patronale de l'Industrie Hôtelière (UPIH) d'Île-de-France Frank Delvau. "La situation est déjà très difficile pour notre profession", a-t-il insisté.

Les terrasses "c'est 30% du chiffre d'affaires des établissements" !

Sur 'Europe 1' ce mardi, le président du Groupement national des indépendants de l'hôtellerie-restauration Didier Chenet a également dénoncé "une mesure destructive d'activité", tout en déplorant un manque de concertation entre les professionnels du secteur et le gouvernement. Comme Frank Delvau, il estime que "les terrasses, en moyenne, sur l'année, c'est 30% du chiffre d'affaires des établissements".

"Est-ce que madame Pompili peut dire que la crise sanitaire sera terminée l'hiver prochain ? Nous l'espérons mais personne ne sait quand nous serons en mesure de lever les contraintes qui dégradent l'activité du secteur. Il est hors de question qu'on applique une telle mesure tant que la crise perdurera", a également prévenu Didier Chenet.

L'interdiction entrera en vigueur dans 18 mois

Face aux inquiétudes des restaurateurs, la ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon a tenu à souligner sur 'CNews' que la mesure devrait s'appliquer "après l'hiver prochain, justement parce qu'on sait que ce secteur est éprouvé et sort de la crise post-confinement". C'est pourquoi "nous avons décidé de ne pas l'appliquer à l'hiver qui vient, mais seulement dans 18 mois".

Toutefois, la ministre déléguée en charge du Logement a rappelé qu'"une terrasse chauffée ça consomme énormément". "Il faut trouver d'autres modes de vie, on peut rester en terrasse avec des plaids, des couvertures... On peut rester en terrasse en étant un peu mieux couvert, on n'est pas contre les terrasses", a-t-elle ajouté...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !