Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Instagram tente de débaucher les influenceurs de TikTok

Instagram tente de débaucher les influenceurs de TikTok

Selon le 'Wall Street Journal', Facebook, la maison mère d'Instagram, aurait fait des offres généreuses à des utilisateurs populaires de TikTok pour les attirer sur sa plateforme...

Instagram tente de débaucher les influenceurs de TikTok
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Menacé d'interdiction aux Etats-Unis, le réseau social chinois TikTok doit faire face à un autre défi : le lancement d'une nouvelle fonctionnalité baptisée "Reels" sur Instagram. Cette nouveauté, qui a débarqué dans plusieurs pays, dont la France et l'Allemagne, permet aux utilisateurs de l'application photo de Facebook de poster des vidéos d'une durée maximale de 15 secondes et de les éditer à l'aide d'effets et de musique, comme sur TikTok.

Mais Facebook ne devrait pas se contenter de lancer un format similaire à celui de la plateforme détenue par l'entreprise chinoise ByteDance. En effet, selon les informations du 'Wall Street Journal', le réseau social aurait proposé jusqu'à plusieurs centaines de milliers de dollars aux influenceurs les plus populaires de TikTok, afin qu'ils s'engagent à produire et diffuser des vidéos grâce à "Reels".

Facebook aurait également promis d'offrir une prime supplémentaire pour ceux qui acceptent de publier leurs vidéos exclusivement sur Instagram. Interrogée par le média américain, l'application de partage de photos assume et reconnaît avoir "approché un éventail de créateurs concernant Reels dans les pays où le service est actuellement testé".

Échec de "Lasso"

Toujours selon le 'Wall Street Journal', Facebook a aussi proposé de prendre en charge les frais de production des vidéos sous réserve que ces créateurs de contenu signent des accords de non-divulgation. Le réseau social tente ainsi de les faire basculer sur "Reels", après l'échec de "Lasso", une application lancée en 2018 qui devait elle aussi concurrencer TikTok. Facebook avait annoncé sa fermeture à compter du 10 juillet dernier...

Ces informations, qui restent à confirmer, interviennent alors que TikTok a récemment annoncé la création d'un fonds américain doté de 200 millions de dollars, qui doit permettre de payer directement les créateurs de contenu et influenceurs "stars" de la plateforme, qui aurait franchi le cap des 2 milliards de téléchargements en avril selon les données de la Sensor Tower.

Craintes des sénateurs américains sur TikTok

Face à TikTok, Instagram peut également se targuer d'avoir le soutien du gouvernement américain, qui accuse régulièrement les grandes entreprises chinoises d'espionner ses citoyens pour le compte de la Chine. Mercredi, un groupe de sénateurs républicains américains de premier plan a demandé à l'administration de Donald Trump de se pencher sur TikTok, estimant que le très populaire réseau social chinois pourrait peser sur l'élection américaine du 3 novembre prochain.

Évoquant ce sujet avant un déplacement au Texas, Donald Trump a dit "réfléchir à une décision". Son secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a précisé que le CFIUS, une agence de son ministère chargée de la validation de transactions impliquant des investissements étrangers aux Etats-Unis, émettrait dans la semaine une recommandation concernant l'application chinoise...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !