»
»
»
Consultation

Incident bancaires : les banques s'engagent à limiter les frais !

Incident bancaires : les banques s'engagent à limiter les frais !

Sous la pression du gouvernement, les banques ont accepté de limiter à 200 euros par an les frais d'incidents bancaires pour leurs clients en situation difficile. Bruno Le Maire prévient que l'exécutif vérifiera l'application de cet accord...

Incident bancaires : les banques s'engagent à limiter les frais !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le gouvernement vient d'obtenir des banques françaises des engagements de plafonnement des frais d'incidents bancaires pour leurs clients en situation financière "difficile"... Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a ainsi annoncé la conclusion d'un accord, par lequel le secteur bancaire accepte de plafonner à 200 euros par an les frais d'incident pour les publics fragiles.

Le ministre avait évoqué ce projet dimanche sur 'BFM TV', déplorant que "ceux qui sont les plus modestes sont ceux qui sont le plus exposés à ces frais bancaires (...) Certains, qui ont peu de revenus, pas de salaire, peuvent payer jusqu'à 400, 500, 600 euros par an de frais bancaires. C'est inacceptable", avait-il déclaré, à la veille de sa rencontre avec les représentants des banques.

Mieux promouvoir l'offre bancaire spécifique

A l'issue de cette réunion avec la Fédération bancaire française (FBF), Bruno Le Maire a précisé que les banques françaises ont promis de promouvoir davantage l'offre bancaire "spécifique", réservée aux clients en difficulté financière. Le nombre de bénéficiaires de cette offre devra ainsi progresser de 30% en 2019, a annoncé le ministre.

Créée par une loi de 2014, l'offre spécifique prévoit un ensemble de services bancaires de base (tenue de compte bancaire, carte de paiement et de retrait, possibilité d'effectuer des virements et des prélèvements) à un coût modéré de 3 euros maximum par mois.

Les engagements seront vérifiés

Elle ne concerne actuellement que 375.000 personnes, soit à peine plus de 10% des personnes éligibles (3,6 millions, selon le dernier rapport de l'Observatoire de l'inclusion bancaire)...

Lundi soir, le ministre a précisé que les engagements des banques seront "vérifiés" et "si jamais nous ne devions pas parvenir aux résultats que j'ai indiqué, nous en tirerions les conséquences législatives", a mis en garde Bruno Le Maire...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com