Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Impôts : 84% des Français en ont vraiment ras-le-bol !

Impôts : 84% des Français en ont vraiment ras-le-bol !

Trop de pressions selon les ouvriers et les cadres

Impôts : 84% des Français en ont vraiment ras-le-bol !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A l'heure de la "pause fiscale", les Français disent leur ras-le-bol et leur exaspération quant aux prélèvements obligatoires dont ils sont l'objet... Alors que la fiscalité se situe sur des niveaux records, une majorité de Français témoigne de son ras-le-bol fiscal dans un sondage CSA mené auprès de 1.005 personnes pour le journal Nice Matin. Face à la charge de dette, à droite comme à gauche une large majorité de Français estime payer trop d'impôts, et refuse davantage d'effort fiscal pour résorber le déficit public !

Grogne fiscale
A défaut de rébellion, l'heure de la grogne fiscale semble, bel et bien, avoir sonné... Une très large majorité de 84% des sondés dit "plutôt" ou "tout à fait" ressentir un ras-le-bol fiscal. Ils sont d'ailleurs 79% à considérer que leur imposition s'est alourdie ces 12 derniers mois. Pour 38% d'entre eux, elle a même "beaucoup augmenté", alors que seulement 17% des Français la considère "stable". Les Français sont vent debout contre tout relèvement d'impôt dans un but de contribution au redressement des comptes publics et de baisse des déficits (86%). Les sympathisants du Parti socialiste semblent d'avantage disposés à faire le dos rond... Ils seraient 30% "un peu plus disposés à payer davantage d'impôts", mais 70% refuse franchement cette éventualité.

Ouvriers et cadres à la tête de la fronde
Les catégories qui précédemment étaient faiblement imposées à l'image des ouvriers ou, a contrario, parmi les plus sollicitées à l'exemple des cadres estiment que leur imposition a "beaucoup augmenté". Ce sentiment de pression fiscale est très largement exprimé, bien que légèrement plus fort chez les cadres (89%) que chez les ouvriers (78%).

La perception de hausse de l'impôt et le sentiment de mécontentement fiscal sont exprimés par toutes les couches sociales, "indépendamment de l'âge ou de la profession des répondants", tant par les sympathisants de droite (94%) que de gauche (70%)...

©2013-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !