»
»
»
Consultation

Immunothérapie : 25% des patients obtiennent une réponse prolongée

Immunothérapie : 25% des patients obtiennent une réponse prolongée

De nombreux essais cliniques sont en cours et, dans plusieurs localisations, l'immunothérapie fait déjà partie de l'arsenal thérapeutique...

Immunothérapie : 25% des patients obtiennent une réponse prolongée
Crédit photo © Stefan Wermuth / Reuters

(Boursier.com) — Une analyse de 19 études internationales menées sur 11.640 patients a permis de quantifier la proportion de patients traités par l'immunothérapie qui obtiennent une réponse prolongée, et ce indépendamment du type de cancer. Publiés dans le journal JCO Precision Oncology, ces résultats montrent que 25% des patients sont concernés...

Ces travaux soulignent également que plus l'immunothérapie est donnée tôt, plus la probabilité d'avoir une réponse prolongée est élevée. Ces résultats des plus prometteurs sont le fruit d'un travail méthodologique inédit...

Bouleversement

Véritable bouleversement dans la prise en charge des cancers, l'immunothérapie est depuis plusieurs décennies l'un des axes de recherche phares de l'Institut Curie... Chercheurs et médecins y explorent de nombreuses pistes pour mieux comprendre comment les cellules cancéreuses échappent aux défenses de l'organisme, et comment déclencher une réponse immunitaire efficace contre les différents types de cancer.

De nombreux essais cliniques sont en cours et, dans plusieurs localisations, l'immunothérapie fait déjà partie de l'arsenal thérapeutique...

Apport significatif

Cette métaanalyse menée sur 19 études internationales permet de rendre compte de l'apport significatif de l'immunothérapie dans la lutte contre le cancer, avec 25% de patients qui bénéficient d'une réponse prolongée grâce à ce traitement. Elle montre par ailleurs, que certaines immunothérapies, les inhibiteurs de PD1/PDL1, donnent un taux plus élevé de réponses prolongées que les inhibiteurs de CTLA4.

Ces réponses prolongées représentent ce que nous souhaitons observer chez tous nos patients atteints de cancers métastatiques. Le développement de notre méthodologie inédite que l'on peut appliquer à n'importe quel type de cancer sera certainement très utile pour la communauté scientifique en vue de comparer l'efficacité des nouvelles stratégies thérapeutiques en cours d'évaluation explique le Pr Christophe le Tourneau, chef du D3i (Département d'Essais Cliniques Précoces).

Les autres thérapies également concernées

Cependant, l'immunothérapie n'est pas le seul traitement qui produit des réponses prolongées. En effet, la métaanalyse a permis de voir que 11% des patients traités par chimiothérapie ou thérapie ciblée bénéficient également d'une réponse prolongée.

Ces avancées thérapeutiques sont significatives pour la communauté scientifique et confirment l'intérêt des médecins à prescrire l'immunothérapie à des stades plus précoces de cancers.

L'immunothérapie, axe majeur à l'Institut Curie

L'immunothérapie est une priorité pour l'Institut Curie qui a créé le premier centre d'Immunothérapie des cancers en France.

L'immunothérapie constitue une nouvelle arme de choix contre le cancer, au même titre que la chimiothérapie, la radiothérapie et les thérapies ciblées. Il est donc crucial d'approfondir les connaissances dans ce domaine, pour développer de nouveaux médicaments, savoir mieux les utiliser, les combiner aux autres traitements et en faire bénéficier le maximum de patients.
30 essais cliniques sont actuellement en cours à l'Institut Curie : ils concernent différentes approches d'immunothérapie et plusieurs localisations tumorales.

Cette étude a été menée en collaboration avec l'INSERM et Gustave Roussy...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com