»
»
»
Consultation

Immobilier : le moral des professionnels recule...

Immobilier : le moral des professionnels recule...

Le 13ème édition du baromètre Crédit Foncier/CSA fait le point...

Immobilier : le moral des professionnels recule...
Crédit photo © Bernard Touillon

(Boursier.com) — Dans le cadre du 13ème édition du baromètre Crédit Foncier/CSA, il convient de souligner que quatre professionnels sur dix (42%) considèrent que le marché du logement s'est stabilisé au cours des quatre derniers mois de l'année 2018, tandis que 40% estiment que le marché s'est détérioré à comparer à une proportion de 16% en janvier 2018 et de 24% lors de la dernière enquête en septembre 2018...

6 professionnels sur 10 optimistes pour les 12 prochains mois, soit un recul de 20 points sur un an

Six professionnels de l'immobilier (60%) sur dix se disent désormais optimistes sur l'avenir du marché immobilier résidentiel pour 2019.

En revanche, cette proportion d'optimistes est en recul sensible : de 20 points sur un an (80% d'optimistes en janvier 2018) et de 15 points en quatre mois (75% d'optimistes lors de la dernière enquête en septembre 2018). De quoi retomber sur le niveau de mai 2015...

Le niveau bas des taux d'intérêt et le dynamisme du marché continuent à nourrir l'optimisme des professionnels, lorsqu'à l'inverse ils se déclarent inquiets par le contexte économique et la baisse du pouvoir d'achat des ménages.

Dans leur majorité, les professionnels de l'immobilier misent sur une stabilité des prix et transactions

Dans le neuf, 38% des répondants estiment que le niveau de ventes devrait se maintenir à un même niveau et 32% qu'il devrait baisser. Les prix devraient rester stables (48% des répondants) ou augmenter (37%).

Dans l'ancien, la stabilité prévaut également : les professionnels anticipent en majorité une stabilité des transactions (47%) et des prix (48%).

Une année 2018, vécue comme une année de stabilité du marché immobilier...

L'année 2018 est perçue par 40% des professionnels de l'immobilier comme une année de stabilité, alors que 35% considèrent qu'il s'agit d'une année de baisse (26% de "légère baisse" et 9% de "rupture avec un retournement du marché") et 23% une année de hausse...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com