»
»
»
Consultation

Immobilier d'entreprise en régions : de nouveaux records !

Immobilier d'entreprise en régions : de nouveaux records !

CBRE, leader mondial du conseil en immobilier d'entreprise, analyse des dernières tendances des marchés immobiliers tertiaires

Immobilier d'entreprise en régions : de nouveaux records !

(Boursier.com) — CBRE, leader mondial du conseil en immobilier d'entreprise, annonce un nouveau record pour l'immobilier en régions, en particulier la demande placée, à l'occasion de sa présentation des chiffres du premier semestre 2018 et des perspectives 2019. Une analyse des dernières tendances des marchés immobiliers tertiaires qui confirme le dynamisme et l'attractivité des grandes métropoles régionales...

"Les résultats de ce premier semestre sont très satisfaisants puisque la demande placée dans les 12 plus grandes villes régionales devrait atteindre, voire dépasser, le niveau record de 1.5 Millions de m(2) enregistré l'an dernier. Il s'agit là d'une excellente performance reflétant la maturité comme la vitalité économique des grandes métropoles ainsi que la confiance des acteurs. Cela se retrouve surtout à Lille et Lyon où le niveau des transactions entre 1.000 et 5.000 m(2) est soutenu", analyse Stanislas Leborgne, Directeur Régions CBRE.

Les régions, un incontournable pour les investisseurs

Pour Yves Gourdin, Directeur Investissement Régions, "cette année offrira une performance exceptionnelle supérieure à l'année 2017, avec 3 milliards d'euros. Nous anticipons près de 20 opérations supérieures à 15 millions d'euros dont 8 supérieures à 50 millions d'euros sur le second semestre. L'évolution des valeurs locatives offre de très belles perspectives pour l'investissement. Quand le loyer prime en région est trois fois inférieur à Paris, la valeur par m(2) des opérations est 4 à 5 fois moindre."

Zoom sur les 6 grands marchés régionaux

Bordeaux et sa périphérie : une demande placée qui a doublé depuis 2017...
"Le marché est tendu en raison de l'offre faible avec un taux de vacance proche de 3% et un marché qui n'avait pas anticipé cette importante hausse de la demande placée. Toutefois, les 3 programmes en cours de livraison d'Euratlantique permettront d'alimenter le marché et de répondre aux besoins des utilisateurs. Nous anticipons également que dans les 2 prochaines années, l'offre future neuve sera majoritairement présente sur les bassins à flots et Euratlantique", commente Alexandre Cieux, Directeur CBRE Bordeaux.

Lille : un atterrissage proche des 300 000 m(2) en fin d'année

"La dynamique que connaît le marché lillois nous permet d'être à 125 000 m(2) placés au premier semestre 2018, grâce notamment aux mouvements importants des PME associé au nombre croissant des transactions supérieures à 1000 m(2), qui sont aujourd'hui de 23, dont deux supérieures à 5 000 m(2). Avec de tels chiffres, nous pensons que nous devrions nous rapprocher fortement de Lyon cette année" se félicite Patrick Duez, Directeur CBRE Lille.

Lyon devrait franchir la barre des 600 transactions

"Depuis trois ans, le nombre de transactions ne cesse de monter à Lyon en raison de la solidité du socle du marché des bureaux. Les transactions supérieures à 1.000 m(2) et les mega-deals annoncés nous permettent de dire que le marché devrait battre des records avec un atterrissage supérieur à 300.000 m(2) de demande placée" commente Loïc de Villard, Directeur CBRE Lyon.

Marseille sans record mais avec de belles réussites comme la tour la Marseillaise

"Le résultat record de 2017, qui reposait essentiellement sur 2 très grandes opérations - dont la Région PACA / Covivio -, ne sera pas battu en 2018. Ce n'est pas un mauvais signal pour autant : si nous ne retrouvons pas cet effet volume, 2018 est partie sur de bonnes bases avec 31.000 m(2) transactés au 1er semestre et affichera un volume proche de la moyenne décennale (11à 000 m(2)). Nous anticipons une demande placée en léger retrait et les immeubles primes de seconde main comme les Docks devraient, par voie de conséquence, retrouver toute leur attractivité en 2018" rassure Daniel Tchénio, Directeur CBRE Marseille.

Des secteurs d'activités diversifiés qui soutiennent le marché toulousain

"Les grandes transactions réalisées à Toulouse sont souvent liées à l'aéronautique. Toutefois, ce secteur n'a représenté qu'un tiers de la demande placée en bureaux... D'autres secteurs d'activité sont aussi très actifs comme le numérique (41.000 emplois), le spatial (1/4 des emplois européens qui sont à Toulouse) et la Recherche avec 80.000 emplois. Ce qui oriente la demande vers le neuf, qui représente chaque année plus de 50% de la demande placée. Toulouse affiche de grands projets urbains qui vont multiplier l'offre de bureaux neufs, comme Toulouse Aerospace, Dessine-moi Toulouse et surtout Teso en centre-ville" estime Michèle Bellan, Directrice CBRE Toulouse

Bientôt plus de surfaces neuves à Nantes ?

"Le 1er semestre 2018 a été très actif à Nantes, marqué par de grandes transactions publiques et para publiques comme Nantes Métropole, la Directe et la DGFIP, qui auront consommé 18. 000 m(2) sur les 66.000 placés uniquement sur des immeubles neufs en cours de construction en centre-ville. Si l'on ajoute à cela les négociations en cours sur les programmes neufs sur Euronantes et l'Ile de Nantes, il n'y aura bientôt plus de surfaces neuves à proposer en 2018. 2019 apportera quant à elle de nouvelles livraisons. De plus, l'appétence des utilisateurs pour le centre, aussi bien les grandes entreprises que les start ups, devrait profiter aux bailleurs et encourager la hausse des loyers. La barre des 190 euros devrait ainsi être dépassée à court ou moyen terme" détaille Ségolène Bianchi, Directrice CBRE Nantes.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com