»
»
»
Consultation

Huawei se prépare à un recul de ses livraisons de smartphones à l'étranger

Huawei se prépare à un recul de ses livraisons de smartphones à l'étranger

Le géant chinois des télécoms, placé sur liste noire aux Etats-Unis sur des soupçons d'espionnage, pourrait voir ses livraisons chuter de 40 à 60% à l'étranger.

Huawei se prépare à un recul de ses livraisons de smartphones à l'étranger
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Huawei Technologies se prépare à une baisse de 40 à 60% de ses livraisons de smartphones à l'étranger. Le géant chinois étudie différentes options, dont le retrait de son dernier modèle de smartphone, le Honor 20, selon l'agence de presse Bloomberg.

Les ventes de ce modèle débuteront dans certaines régions d'Europe, notamment en Grande-Bretagne et en France, le 21 juin, précise Bloomberg, ajoutant que les dirigeants vont surveiller son lancement et pourraient arrêter les livraisons si les ventes sont médiocres.

Liste noire

Des responsables du marketing et des ventes de Huawei s'attendent à une baisse des volumes de l'ordre de 40 millions à 60 millions de smartphones cette année. Pour compenser cette baisse à l'étranger, Huawei veut conquérir jusqu'à la moitié du marché chinois des smartphones en 2019, ajoute Bloomberg.

Les Etats-Unis ont placé le 16 mai le deuxième fabricant mondial de smartphones sur une liste noire, qui lui interdit d'acheter des produits comportant au moins 25% de composants issus d'une technologie ou de matériaux américains. Washington pense que Pékin pourrait se servir de Huawei à des fins d'espionnage, des accusations que ce dernier rejette. Huawei et ses filiales ne peuvent acquérir de composants et de technologie auprès de sociétés américaines sans autorisation gouvernementale. Le National Defense Authorization Act (NDAA) interdit aussi de manière générale aux administrations fédérales et à leurs sous-traitants d'utiliser les équipements de Huawei, qui rejette les soupçons américains.

Déconvenues en série

Les sanctions américaines empêchent Huawei de travailler notamment avec Alphabet, la maison mère de Google, dont le système d'exploitation Android équipe la plupart des smartphones, y compris ceux du groupe chinois. Le groupe chinois a donc demandé l'enregistrement de son système d'exploitation "Hongmeng" en Europe et dans au moins neuf autres pays, selon les données de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Huawei Technologies aura par ailleurs besoin de plus de temps pour atteindre son objectif d'être le plus grand fabricant de smartphones du monde, qu'il visait pour le quatrième trimestre de cette année. "Nous serions devenus les plus importants au quatrième trimestre mais nous estimons maintenant que ce processus pourrait prendre plus de temps", a déclaré la semaine dernière Shao Yang, responsable de la stratégie de Huawei Consumer Business, sans être plus précis. Huawei vend entre 500.000 et 600.000 smartphones par jour, a-t-il ajouté dans un discours au salon CES Asia, à Shanghai.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com