»
»
»
Consultation

Hong Kong s'enfonce dans la crise politique

Hong Kong s'enfonce dans la crise politique

L'aéroport est bloqué par plusieurs milliers de manifestants, ce qui a conduit la direction du site à annuler tous les vols. Pékin estime que la crise a atteint un "stade critique".

Hong Kong s'enfonce dans la crise politique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le ton monte à Hong Kong, avec une quatrième journée de mobilisation contre le gouvernement à l'aéroport et l'organisation d'un sit-in géant contre les violences policières. La direction a annulé tous les vols prévus lundi après-midi en raison de la présence de quelque 5.000 manifestants sur le site.

Seuls les vols pour lesquels les procédures d'enregistrement ont été achevées pourront décoller, précise les autorités aéroportuaires. De même, les avions actuellement en vol vers Hong Kong seront autorisés à atterrir. "Tous les autres vols ont été annulés pour le reste de la journée", ajoute la direction dans un communiqué.

Quitter les lieux au plus vite

D'après la compagnie Cathay Pacific, l'annulation des vols restera en vigueur jusqu'à mardi matin. La direction de l'aéroport de Hong Kong recommande par ailleurs à tous les passagers présents dans les terminaux de quitter les lieux aussi vite que possible.

Hong Kong est l'un des aéroports les plus fréquentés de la planète. Première plateforme mondiale pour le fret aérien, il se classe au huitième rang mondial pour le trafic passagers, selon les données de l'Airports Council International (ACI).

"Stade critique"

Cette décision marque une nouvelle escalade dans la dégradation de la situation dans le territoire, secoué par une crise politique majeure depuis le printemps. Le bureau chinois des Affaires liées à Hong Kong et Macao à Pékin a estimé lundi que la crise avait atteint un "stade critique".

"Les manifestants de Hong Kong ont fréquemment utilisé des outils extrêmement dangereux pour attaquer la police ces derniers jours, ce qui constitue des crimes graves avec émergence des germes du terrorisme", a déclaré le porte-parole du Bureau, Yang Guang, sur l'antenne de la télévision publique CCTV. "Tous ceux qui se préoccupent de l'avenir de Hong Kong doivent se manifester fermement et refuser tous ces comportements violents, dire non à tous ces individus violents", a-t-il ajouté.

Le régime particulier menacé ?

Le mouvement de contestation, né en avril du rejet d'un projet de loi qui aurait permis l'extradition de suspects vers la Chine continentale, s'est élargi depuis le mois de juin à des revendications plus larges, dont la démission de la chef de l'exécutif Carrie Lam et la protection des libertés et de l'autonomie dont jouit Hong Kong depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. Nombre de Hongkongais estiment que ce régime particulier, résumé par la formule "un pays, deux systèmes", est aujourd'hui menacé par le gouvernement central chinois.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com