Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Hausse des températures : le pire reste à venir...

Hausse des températures : le pire reste à venir...

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) redoute une multiplication des épisodes extrêmes, à l'image des incendies qui ravagent l'Australie actuellement.

Hausse des températures : le pire reste à venir...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'année 2019 a été la deuxième année la plus chaude depuis le début des mesures en 1850. L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a enregistré 1,1 degré de plus en moyenne qu'au cours de l'ère pré-industrielle... elle redoute donc une multiplication des épisodes extrêmes comme les incendies en cours en Australie.

L'année la plus chaude jamais enregistrée a été 2016 en raison de l'importance du phénomène El Nino, rappelle l'OMM...

L'Australie paye le prix fort

"L'Australie a connu en 2019 son année la plus chaude et la plus sèche jamais enregistrée, ce qui a favorisé les gigantesques feux de broussailles si dévastateurs pour les personnes et les biens, la faune, les écosystèmes et l'environnement", souligne Petteri Taalas, secrétaire général de l'organisation, dans un communiqué.

"Nous nous attendons malheureusement à voir beaucoup de situations météorologiques extrêmes tout au long de 2020 et des décennies à venir, alimentées par des niveaux records de gaz à effet de serre dans l'atmosphère." (...) "Au rythme actuel des émissions de dioxyde de carbone, nous nous dirigeons vers une hausse des températures de 3 à 5 degrés d'ici la fin du siècle", relève encore Petteri Taalas.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com