»
»
»
Consultation

Guerre commerciale : Paris menace les Etats-Unis de sanctions sur les jeans et les spiritueux

Guerre commerciale : Paris menace les Etats-Unis de sanctions sur les jeans et les spiritueux

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a jugé la décision américaine potentiellement "dangereuse" pour l'emploi en France. Ainsi, les vins et spiritueux représentent "11 MdsE d'excédent dans la balance commerciale" française.

Guerre commerciale : Paris menace les Etats-Unis de sanctions sur les jeans et les spiritueux
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Commission européenne prépare sa riposte, alors que les Etats-Unis ont mis à exécution jeudi leur menace d'imposer, à partir de ce vendredi 1er juin, des taxes d'importation de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium en provenance de l'Union européenne, du Canada et du Mexique.

L'Europe a déjà fait savoir que l'UE imposerait des droits de douane sur 2,8 milliards d'euros (3,4 Mds$) d'exportations américaines, dont le bourbon, le beurre de cacahuètes, les Harley Davidson et les jeans. Les exportations européennes de métaux vers les Etats-Unis s'élèvent de leur côté à 6,4 MdsE.

11 MdsE d'excédent commercial pour les vins et spiritueux

"C'est une décision unilatérale, injustifiée, injustifiable et totalement dangereuse pour notre industrie qui peut remettre en cause beaucoup d'emplois sur le territoire français et nous n'allons pas rester sans rien faire", expliqué Stéphane Travert, le ministre français de l'Agriculture sur 'Cnews'.

Parmi les secteurs potentiellement menacés en cas d'escalade de la guerre commerciale figurent les vins et spiritueux, qui représentent "11 milliards d'euros d'excédent dans la balance commerciale" française, a indiqué le ministre de l'Agriculture.

Selon le service économique de l'Ambassade de France aux Etats-Unis, les échanges commerciaux franco-américains ont totalisé 68,5 milliards d'euros en 2016. Les exportations françaises se sont élevées à 32,6 MdsE et les importations à 35,8 MdsE, faisant ressortir un déficit de -3,2 MdsE, en hausse par rapport à 2015 (-2,3 MdsE).

La France compte réagir

"Il y a des mesures qui peuvent être prises sur un certain nombre de produits américains", a ajouté Stéphane Travert, en évoquant à son tour les "produits textiles", les "motos", "certains produits spiritueux" . "Regardez ce que la France exporte vers les Etats-Unis en matière de vins et spiritueux, nous avons aussi la capacité à pouvoir (...) axer une prime particulière."

"Nous devons faire en sorte qu'avec nos partenaires européens, nous puissions avoir des réponses graduées et des réponses fermes" vis-à-vis de la décision américaine, a poursuivi le ministre .

Une "erreur"

Emmanuel Macron, qui s'est entretenu dans la nuit de jeudi à vendredi avec Donald Trump, a qualifié cette décision d'"erreur" et jugé qu'elle était "illégale". Lors de son entretien le président américain, il a souligné que "l'Union européenne réagirait en prenant les mesures appropriées, de manière ferme et proportionnée, en conformité avec le droit de l'OMC (Organisation mondiale du commerce, ndlr)".

Le chef de l'Etat a estimé par ailleurs qu'il y avait "de graves dysfonctionnements dans le commerce international, et que pour les résoudre, la seule voie viable était de renforcer ensemble les règles qui régissent le commerce".

Il appelle donc l'Union européenne, les Etats-Unis, la Chine et le Japon à "travailler activement à refondre les règles de l'OMC, notamment pour résorber les surcapacités, encadrer les subventions, mieux protéger la propriété intellectuelle".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com