»
»
»
Consultation

Guerre commerciale Etats-Unis - UE : Le Maire avertit Trump...

Guerre commerciale Etats-Unis - UE : Le Maire avertit Trump...

L'exemption de taxes d'importation accordée à l'Union européenne arrive à échéance vendredi. Selon la presse américaine, Donald Trump serait déterminé à appliquer ces taxes sur l'acier et l'aluminium, faute de concessions faites par les Européens.

Guerre commerciale Etats-Unis - UE : Le Maire avertit Trump...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La tension sur le front commercial est à son comble entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Ces derniers seraient déterminés à taxer l'acier et l'aluminium européen, selon la presse américaine, ce qui devrait entraîner des représailles commerciales de la part de l'Union européenne...

A quelques heures de la date-butoir, vendredi 1er juin, aucun compromis n'a été trouvé entre l'Union européenne et les Etats-Unis pour assurer l'UE d'une exemption définitive de ces taxes, dont Donald Trump menace aussi la Chine et d'autres pays. Donald Trump avait annoncé des taxes d'importation de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium le 2 mars dernier, avant de reporter deux fois leur entrée en vigueur, à la fin avril, puis au 1er juin...

Une annonce de Donald Trump possible dès ce jeudi...

Les Etats-Unis et l'UE semblent donc au bord de la guerre commerciale tant redoutée par les marchés financiers, Bruxelles ayant déjà averti que l'UE riposterait à des taxes américaines en infligeant des taxes à des produits américains...

Le 'Wall Street Journal' indiquait ainsi mercredi soir sur son site internet que le président américain pourrait faire dès ce jeudi l'annonce officielle qu'il appliquera bien ces taxes, faute d'avoir obtenu des concessions de la part de l'Union européenne.

Une hausse des droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium européen serait "injustifiée, injustifiable et dangereuse" pour la croissance économique mondiale, a déclaré pour sa part Bruno Le Maire, qui s'exprimait à l'issue d'un entretien avec le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross. Le ministre de l'Economie a répété que l'Europe ne resterait pas sans réaction face à d'éventuelles "décisions agressives" des Etats-Unis...

"Je lui ai dit que des décisions américaines éventuelles sur les tarifs et une éventuelle augmentation des tarifs sur l'acier et sur l'aluminium étaient des décisions injustifiées, injustifiables et dangereuses", a-t-il déclaré... "Nous ne voulons pas de guerre commerciale", a ajouté Bruno Le Maire, mais "nos amis américains doivent savoir que, s'ils prenaient des décisions agressives contre l'Union européenne, l'Europe ne resterait pas sans réaction".

"Dangereuse pour la liberté"

Pour le ministre français, une hausse des droits de douane que les Etats-Unis pourraient annoncer dans la journée serait "dangereuse pour la liberté du commerce et pour la croissance économique", des Etats-Unis, de l'Europe mais aussi dans le monde...

"La responsabilité en incombe entièrement aux autorités américaines, à elles de décider si elles veulent oui ou non entrer dans un conflit commercial avec leur partenaire le plus proche", a-t-il conclu.

Macron parle de "multilatéralisme fort", Wilbur Ross évoque des "palabres infinies"...

Au même moment, à Paris, s'est ouvert mercredi le sommet de l'OCDE, qui rassemble des représentants des 35 pays les plus riches du monde. Le président français Emmanuel Macron s'est dit favorable à une "réforme" de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), tandis que le secrétaire au Commerce américain, Wilbur Ross, a critiqué les instances multilatérales. "Nous n'aimons pas les palabres infinies, nous préférons les actions bilatérales pour négocier. Les réunions multilatérales prennent beaucoup de temps et nous sommes animés d'un sentiment d'urgence", a-t-il affirmé.

Pour sa part, Emmanuel Macron a prononcé un plaidoyer pour "un multilatéralisme fort". Le président français a affirmé que "les menaces de guerre commerciale ne régleront rien. Une guerre commerciale est toujours une guerre perdue par tous. Par nos industries, nos agriculteurs, nos consommateurs...". "Notre défi est de retrouver une réponse collective. (...) Le fort est celui qui a le droit, le fort est celui qui tient les règles qu'il a contribué à créer, le fort est celui qui respecte sa parole, sauf à devenir le violent", a ajouté Emmanuel Macron.

Bruno Le Maire promet une réponse "unie et ferme" de l'UE

L'Union européenne exige de Washington d'être totalement exemptée des taxes sur les métaux, comme l'ont été l'Argentine, le Brésil et l'Australie (en échange de quotas toutefois). Cécilia Malmström, la commissaire européenne au commerce, a rencontré en marge du sommet de l'OCDE ses homologues américains Wilbur Ross et Robert Lighthizer (délégué au commerce) et a appelé à s'engager "dans un processus commercial transatlantique positif".

Le ministre de l'Economie français Bruno Le Maire a affirmé haut et fort : "nous n'accepterions pas que l'Europe puisse être frappée par des tarifs sur l'acier et l'aluminium". Sinon, "la réponse européenne sera unie et ferme", a-t-il ajouté. Nous sommes prêts à réagir", a renchéri le ministre de l'Economie allemand, Peter Altmaier...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com