Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Grèves SNCF : la perte de chiffre d'affaires dépasse les 700 ME !

Grèves SNCF : la perte de chiffre d'affaires dépasse les 700 ME !

Le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou a révélé que le coût direct de la grève allait bientôt dépasser les 700 millions d'euros...

Grèves SNCF : la perte de chiffre d'affaires dépasse les 700 ME !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après la quatrième journée de mobilisation interprofessionnelle pour réclamer le retrait de la réforme des retraites, un tiers des cheminots (32,9%) étaient en grève jeudi, dont 66,6% des conducteurs de train, d'après les chiffres révélés par la direction de la SNCF...

La compagnie ferroviaire rappelle que "ces résultats sont ceux d'un décompte effectif des présents / absents devant travailler sur chacun des 400 établissements ou unités de la France entière. Ils sont établis individuellement par les pôles de gestion du personnel, et non par sondage".

Parmi les personnels indispensables à la circulation, 57,6% des contrôleurs (après 24,3% mercredi) et 37,4% des aiguilleurs (12,2%) étaient également mobilisés, alors que la grève est entrée dans sa sixième semaine, un record depuis 1968 !

Trafic "très perturbé"

Pour rappel, le niveau le plus haut avait été atteint lors de la première journée de mobilisation interprofessionnelle, le 5 décembre dernier, avec un taux de grévistes à 55,6%...

Hier jeudi, le trafic était encore fortement perturbé, avec 4 TER sur 10, 3 TGV sur 4 et 1 Transilien sur 3 qui circulent en moyenne...

Bientôt 700 millions d'euros de perdus !

Dans un entretien accordé à 'Paris Match', Jean-Pierre Farandou, qui a succédé fin octobre 2019 à Guillaume Pepy à la tête de la SNCF, a rappelé que le coût direct de l'activité que la compagnie ferroviaire n'a pas réalisée, avec "tous les billets que nous n'avons pas vendus, toutes les tonnes de fret que nous n'avons pas transportée", s'élève à environ 20 millions d'euros par jour. "Nous allons bientôt dépasser les 700 millions de chiffre d'affaires perdu", a-t-il expliqué.

Pour faire face au coût de la grève, le patron de la SNCF a d'ailleurs dit envisager des cessions d'actifs. "Pour la marge opérationnelle, ce sera difficile. Mais nous pourrions retrouver l'équilibre attendu en maîtrisant la dette, y compris en réalisant des cessions d'actifs", a-t-il précisé...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !