Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Grève du 5 décembre : les secteurs qui vont être perturbés

Grève du 5 décembre : les secteurs qui vont être perturbés

Transports, éducation, énergie, magistrature, police... Les appels à manifester et à faire grève sont particulièrement nombreux.

Grève du 5 décembre : les secteurs qui vont être perturbés
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les appels à la grève interprofessionnelle s'annoncent très suivis contre le projet de réforme des retraites. Actuellement, dans chacun des 42 régimes de retraites, les pensions sont calculées en fonction du nombre de trimestres cotisés, en prenant en compte les 25 meilleures années pour les salariés du privé, et les six derniers mois pour les fonctionnaires et les régimes spéciaux.

L'exécutif veut chambouler ce système en prenant en compte l'ensemble de la carrière, "où un euro cotisé donnera les mêmes droits à tous". Dans le "système universel", chaque jour travaillé comptera tout au long de la carrière. Pour les syndicats à l'initiative du mouvement, le gouvernement doit écarter le projet de régime unique par points. Le point sur les secteurs qui seront perturbés :

Les transports

Un appel à la grève illimitée a été lancé sur le réseau RATP à Paris et en Ile-de-France, où le trafic sera "fortement perturbé", selon l'entreprise publique. Les lignes automatiques 1 et 14 circuleront et du personnel (non grévistes, cadres) a été réquisitionné pour faire fonctionner les lignes 4 et 7 aux heures de pointe. Du covoiturage aux VTC, en passant par les trottinettes électriques, la RATP s'engage à promouvoir les "mobilités" alternatives via ses réseaux d'information.

Onze lignes de métro seront fermées jeudi: 2/3/3bis/5/6/7bis/8/10/11/12/13. Le trafic sera normal sur les lignes automatiques 1 et 14 "avec risque de saturation en heure de pointe." Un train sur trois est prévu sur la ligne 4, un train sur quatre uniquement en heures de pointe sur la ligne 7. Le trafic sera très fortement perturbé sur la ligne 9 avec un train sur quatre en heures de pointe.

Un train sur deux circulera aux heures de pointe sur le réseau du RER A. Un train sur trois est prévu sur le RER B, l'interconnexion sera interrompue Gare du Nord. Un bus sur trois circulera en moyenne.

A la SNCF, la direction a informé 150.000 voyageurs que leur train réservé pour la période du 5 au 8 décembre serait supprimé. Trois syndicats représentatifs - CGT-Cheminots, Unsa-ferroviaire et SUD-Rail - appellent à un mouvement illimité. La CFDT-Cheminots a déposé un préavis de grève dans l'attente d'engagements du gouvernement. Seuls 10% des trains circuleront jeudi.

Les perturbations débuteront dès mercredi 4 décembre à 19 heures, à l'exception de la ligne E du RER, qui sera concernée par les perturbations dès 17h30. Pour les RER en Ile-de-France, la SNCF prévoit notamment trois trains par heure aux heures de pointe sur les axes Cergy et Poissy (ligne A), un train sur cinq toute la journée sur la partie nord de la ligne B, et deux trains par heure sur une partie de la ligne C.

Concernant les TGV, un train sur six circulera vers l'est et le nord du pays, et pour le service à bas coûts Ouigo. Un train sur dix est prévu vers l'Atlantique et le Sud-Est. A l'international, un Eurostar sur deux et deux Thalys sur 3 seront en circulation. Un seul aller-retour du Lyria, vers la Suisse, est programmé. Aucune liaison n'est prévue vers l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne.

Chez Air France, trois syndicats du personnel au sol (FO, CGT-UGICT, Sud Aérien) appellent à la grève, mais pas les personnels navigants. Les contrôleurs aériens (USAC-CGT) sont également appelés à des arrêts de travail.

La compagnie aérienne Air France-KLM a précisé qu'environ 30% de ses vols intérieurs et 15% de ses vols moyen-courrier seront annulés jeudi. Les vols long-courrier ne seront pas affectés. Des retards et annulations de dernière minute ne sont pas à exclure. La compagnie EasyJet a annoncé l'annulation de 233 vols jeudi, "dont 70 touchent le Royaume-Uni". La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) indique que 20% des vols au total seront annulés jeudi.

Transports routiers

Les syndicats CGT Transports, FO Transports et Logistique ainsi que l'Unsa Transports appellent les salariés du secteur à une grève illimitée et nationale. Outre les transports de voyageurs, des perturbations sont à prévoir dans les transports de marchandises, de fonds, les services d'ambulance, de taxi.

Education

La majorité des syndicats enseignants (Snes-FSU, SNUipp-FSU, SE-UNSA, Snalc) appellent à la grève dans le primaire et le secondaire. Des appels à la grève seront également suivis chez les ATSEM (Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) et les personnels de cantines. Les syndicats lycéens FIDL, UNL, MNL et le syndicat étudiant UNEF seront également mobilisés.

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a dit mercredi à la presse que le taux d'enseignants en grève serait de 55% au niveau national, dont 78% à Paris, une "grève historique" selon le SNUipp-FSU. Selon les estimations du ministère, "environ 30% des écoles" pourront assurer un service minimum d'accueil dans le pays. Dans le second degré, Jean-Michel Blanquer s'attend à "quelque chose comme 50%" de grévistes.

Hôpitaux

Neuf organisations et collectifs du milieu hospitalier ont appelé à rejoindre la manifestation du 5 décembre, parmi lesquels les collectifs Inter-Urgences et Inter-Blocs, l'Association des médecins urgentistes de France (AMUF), la CGT, la CFE-CGC, la CFTC et SUD. Les internes se mobiliseront le 10 décembre, avant une journée d'action à l'hôpital le 17 décembre.

Police

Les syndicats Alliance et Unsa appellent à des actions, comme la fermeture symbolique des commissariats, entre 10 heures et 15 heures.

Justice

Le Conseil national des barreaux annonce une journée "Justice morte". Le Syndicat de la magistrature et le Syndicat des avocats de France appellent à la grève.

Pompiers

Les pompiers sont installés depuis lundi sur la place de la République à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail. Ils ont promis de rester sur place au moins jusqu'à la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites.

Energie

Des baisses de production d'électricité ne sont pas à exclure, selon la CGT. Ce syndicat, ainsi que FO, CFE-CGC et UNSA, appellent à la grève les électriciens et gaziers. Côté carburants, les sept raffineries françaises pourraient être affectées par des appels à la grève.

Déchets

Les personnels - publics et privés - chargés de la collecte et du traitement des ordures ménagères sont appelés à débrayer.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com