Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Grève à la Banque de France : faut-il craindre une pénurie de billets ?

Grève à la Banque de France : faut-il craindre une pénurie de billets ?

La CGT de la Banque de France avait annoncé, la semaine dernière, le blocage de deux centres fiduciaires, chargés de l'entretien des billets et la gestion de leur bonne circulation.

Grève à la Banque de France : faut-il craindre une pénurie de billets ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les employés de la Banque de France ont fait leur entrée dans la mobilisation contre la réforme des retraites... Lundi, deux centres fiduciaires en France, qui sont chargés entre autres d'alimenter les distributeurs automatiques de billets de banque, ont entamé une grève "reconductible" visant à bloquer leurs services. Interrogée par 'Les Echos' à ce sujet, la Banque de France s'est toutefois montrée rassurante, excluant tout risque de pénurie.

Un porte-parole a indiqué au quotidien que "les deux sites font partie du réseau des 37 sites fiduciaires de la Banque de France assurant la gestion de la circulation des billets et des pièces"...

"Les mesures nécessaires ont été prises pour assurer leur continuité de fonctionnement. Plus globalement, les dispositions nécessaires sont prises avec les établissements bancaires et les transporteurs de fonds pour éviter toute pénurie de cash", a-t-il ajouté.

Deux centres stratégiques

Mais la CGT, de son côté, avait prévenu que des "perturbations" étaient "possibles sur l'approvisionnement des DAB". Et pour cause, les deux centres ciblés, qui permettent l'entretien des billets et la gestion de leur bonne circulation, sont stratégiques.

Ces blocages concernent tout d'abord un site à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), qui avait été inauguré en novembre 2018. Ce centre, capable de stocker jusqu'à 1,1 milliard de coupures, fait transiter tous les flux de monnaie d'Île-de-France et environ 25% des billets en circulation en France. L'autre site est celui de Sainghin-en-Mélantois (Nord), qui traite près de 300 millions de billets par an.

Pas de risque au moins à court terme

De son côté, le président de la Fédération des usagers des banques (FUB) Serge Maitre a estimé, sur 'BFMTV', que le risque de pénurie peut être écarté au moins à court terme. "On imagine que les autres centres viendront alimenter les besoins de la région Île-de-France", a-t-il expliqué. "Selon les calculs de la FUB, il faut au moins attendre un mois/un mois et demi, avant que véritablement commencent à apparaître des difficultés", a-t-il également indiqué.

La CGT menace toutefois d'étendre le mouvement social à d'autres centres de gestion et a appelé à une mobilisation de tous les syndicats dans les 37 sites fiduciaires. Les salariés de la Banque de France, qui craignent de voir leur retraite diminuer avec le système universel par points, ont également voté le prolongement de leur mouvement de grève jusqu'à mardi...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com