»
»
»
Consultation

Google refuse le droit à l'oubli dans 59% des cas...

Google refuse le droit à l'oubli dans 59% des cas...

Depuis que Google a ouvert cette possibilité aux internautes, sous la pression de l'Union européenne, plus de 20.000 demandes ont été adressées au groupe américain.

Google refuse le droit à l'oubli dans 59% des cas...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis que Google a ouvert cette possibilité, sous la pression de l'Union européenne, plus de 20.000 demandes ont été adressées au groupe américain par des internautes, afin de retirer des liens les concernant sur son moteur de recherche. Une étude réalisée par Réputation VIP et publiée lundi permet de mieux comprendre comment fonctionne l'opération baptisée forget.me. Le cabinet a passé pour cela au crible "plus de 15.000 URL envoyées à Google via 30 pays européens".

59% de réponses négatives

Dans 36% des cas examinés, la réponse de Google s'est avérée positive pour les utilisateurs qui réclamaient ce droit à l'oubli. Les URL concernés sont alors supprimés dans les heures qui suivent. Dans 59% des cas, la réponse est négative, et dans 5%, le groupe demande davantage de précisions. L'étude montre qu'à ce jour, plus de la moitié des demandes n'ont pas encore été étudiées, et que le traitement est de plus en plus rapide. Autre enseignement : les réponses positives étaient plus fréquentes au début de l'opération, avec "57% de oui en semaine 26, alors que la semaine 36 compte seulement 28% de réponses positives".

Vie professionnelle

L'argument le plus utilisé par Google, pour 26% des liens concernés, est que le contenu en question est lié à la vie professionnelle. Suivent toutes sortes de raisons listées par cette étude : "vous êtes à l'origine de ce contenu", dans 22% des cas, il s'agit d'un lien "toujours d'actualité et d'intérêt public" à 14%, "il s'agit de votre profil de réseau social", à 13%, ou d'un contenu "pertinent, d'actualité et d'intérêt public", dans 6% des cas. Réputation VIP revient aussi sur un argument qui touche 4% des URL : "vous êtes un personnage public". Les activités de présentateur télé, journaliste, homme ou femme politique, dirigeant de grande entreprise ou d'artiste connu sont alors concernées...

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com