»
»
»
Consultation

Gilets jaunes : une réunion sur la hausse des tarifs autoroutiers annulée

Gilets jaunes : une réunion sur la hausse des tarifs autoroutiers annulée

C'est le deuxième report de cette réunion qui doit présenter les hausses des péages prévues le premier février prochain.

Gilets jaunes : une réunion sur la hausse des tarifs autoroutiers annulée
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au coeur de la grogne des Gilets jaunes qui dure depuis maintenant plus de trois semaines, le gouvernement a décidé d'annuler une réunion qui devait avoir lieu la semaine prochaine dans le but de présenter la hausse de prix des péages d'autoroutes.

Une deuxième annulation

Deux sources proches des concessionnaires autoroutiers ont évoqué le contexte social. “Aussi, cette réunion est-elle reportée à une date qui reste à préciser”, ont-ils expliqué à Reuters.

Cette rencontre devait rassembler le Comité des usagers qui compte notamment l'association 40 millions d'automobilistes. Cette dernière s'est félicitée de cette annulation (la deuxième en un mois) dans l'espoir que l'augmentation des tarifs autoroutiers soit gelée au 1er février 2019.

Des tarifs en hausse pour financer des travaux

L'année prochaine, le bond des prix sur les autoroutes s'annonce particulièrement fort. Selon les informations de Reuters, l'application de la formule pourrait déboucher sur une augmentation d'environ 1,8%, contre +1,55% en 2018. "La hausse qui se profile est totalement inacceptable", avait déclaré Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 Millions d'automobilistes, fin novembre.

L'objectif est de financer des travaux qui vont être engagés dans le réseau autoroutier, mais aussi de contribuer à l'amélioration des routes (hors-réseau autoroutier), les dégradations multiples étant de moins en moins prises en charge par les régions faute de moyens.

Un samedi de mobilisation de plus

Au coeur de la crise sociale qui frappe la France, cette réunion a finalement été repoussée pour éviter d'attiser un peu plus la colère des Gilets jaunes. Malgré l'annonce cette semaine de l'annulation des taxes sur le carburant prévue en début d'année prochaine, la grogne est toujours présente.

Samedi encore des mobilisations auront lieu un peu partout en France. Un quatrième samedi consécutif qui selon l'Elysée pourrait être particulièrement violent dans la capitale. C'est pourquoi un important dispositif de sécurité sera mis en place afin d'éviter que des casseurs ne viennent s'attaquer aux magasins, monuments et mobiliers urbains parisiens.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com