"Gilets jaunes" : quel impact sur la croissance française ?

"Gilets jaunes" : quel impact sur la croissance française ?

La Banque de France a revu en baisse de 0,2 point sa prévision de croissance pour le quatrième trimestre et le gouvernement semble mettre en doute sa prévision annuelle...

'Gilets jaunes' : quel impact sur la croissance française ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les objectifs de croissance du gouvernement sont fragilisés par le mouvement des "Gilets jaunes", qui protestent en France depuis la mi-novembre et prévoient une nouvelle action dès samedi - leur cinquième journée de mobilisation un peu partout en France...

Une épine de plus dans le pied du gouvernement, alors que les concessions déjà consenties pour tenter d'apaiser la colère ont déjà grevé d'au moins quatre milliards d'euros le budget 2019, encore en cours de discussions au Parlement.

"Je pense que les événements actuels devraient nous faire perdre 0,1 point de croissance de notre richesse nationale au dernier trimestre", ce qui correspond à "des emplois en moins (...) de la prospérité en moins pour les Français", a déclaré Bruno Le Maire lundi sur RTL. "Ce n'est pas rattrapable, on est dans les derniers jours de l'année", a-t-il ajouté, précisant que "ce qui compte maintenant c'est que nous puissions mettre un terme à cette crise".

La prévision 2018 revue ?

Pour sa secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher, interrogée sur LCI, "0,1 point pour une croissance qui était attendue à 1,6% ça veut dire que la croissance sera plutôt du côté de 1,5%". Ces déclarations semblent faire référence à la prévision de 1,6% publiée par l'Insee début octobre, avant l'émergence du mouvement des "Gilets jaunes".

De son côté, Bruno Le Maire a déclaré un peu plus tôt sur RTL que le gouvernement s'en tenait toujours pour le moment à sa prévision de croissance de 1,7% pour 2018.

De son côté, la Banque de France a revu en baisse de 0,2 point sa prévision de croissance pour le quatrième trimestre, à 0,2% contre 0,4% précédemment...

+1,5% cette année ?

A ce niveau, la croissance sur l'ensemble de l'année 2018 s'établirait à 1,5%, observe Denis Ferrand, directeur général de Rexecode, sur Twitter.

Ce chiffre marque un net ralentissement par rapport au pic de 10 ans (2,3%) touché en 2017, notamment sous l'effet des tensions sur le commerce international et représente autant d'élan perdu pour la croissance en 2019, ce qui constitue un facteur de risque supplémentaire pour le déficit public.

"L'acquis de croissance pour 2018 atteint au terme du quatrième trimestre 2017 était de 1%. Cette année, si l'anticipation de la Banque de France d'une croissance de 0,2% au T4 est vérifiée, il ne sera que de 0,4%", souligne Denis Ferrand.

"Il faudra cavaler fort (0,5% chaque trimestre) pour arriver au 1,7% du budget 2019", observe le directeur général de l'institut économique proche du patronat...

©2018-2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !