»
»
»
Consultation

Gilets jaunes : plus d'un milliard d'euros de manque à gagner pour la grande distribution

Gilets jaunes : plus d'un milliard d'euros de manque à gagner pour la grande distribution

Les entreprises du e-commerce sont définitivement les grandes gagnantes de ce mois de décembre très agité, alors que la période est cruciale pour l'activité.

Gilets jaunes : plus d'un milliard d'euros de manque à gagner pour la grande distribution
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La sixième journée de manifestation des Gilets jaunes s'est tenue samedi dans plusieurs villes de France, avec une mobilisation en forte baisse. Elle a rassemblé quelque 38.600 personnes dont 2.000 dans la capitale. En dépit de violents incidents constatés notamment à Paris, les heurts ont été plus circonscrits que lors des précédents rendez-vous - 220 personnes ont été interpellées.

Les commerçants, qui comptaient sur ce dernier weekend avant Noël pour tenter de rattraper une période de fêtes gâchée, continuent de faire les comptes. Les nombreux blocages qui ont coupé l'accès aux magasins ont provoqué "près d'un milliard d'euros de manque à gagner, notamment pour les hypermarchés et les centres commerciaux", a estimé lundi sur Europe 1 Philippe Moati, co-président de l'association "L'Observatoire Société et Consommation", citant la fédération du commerce et de la distribution. Ce chiffre ne prend pas en compte les pertes induites pour les petits commerces.

Le e-commerce sera le grand gagnant

"C'est localisé, on s'en remettra, les soldes viennent juste derrière donc on espère qu'on pourra écouler les marchandises qu'on n'aura pas vendues pendant les fêtes... mais après Noël ce n'est plus Noël", a analysé Philippe Moati. "Il y aura donc un manque à gagner, et peut-être d'ailleurs que les consommateurs qui n'ont pas pu faire leurs courses comme d'habitude vont acquérir une posture un peu plus réflexive, se dire 'peut-être qu'on peut faire des cadeaux un peu différemment, avec des produits d'occasion, ou qu'on a faits soit-même'", a-t-il poursuivi.

Les ventes en ligne en ont forcément profité. "On n'a pas encore les données, mais incontestablement la difficulté à accéder aux magasins a fait le jeu du e-commerce, qui n'avait pas besoin de ça", a noté Philippe Moati. Il est en effet selon lui déjà en très forte croissance de 15% cette année, et devrait donc faire encore mieux. "Les habitudes s'ancrent lors d'événements exceptionnels comme ça", a estimé Philippe Moati.

La secrétaire d'État à l'Économie, Agnès Pannier-Runacher, a estimé ce weekend sur BFM TV que le commerce avait enregistré un recul moyen de 25% sur un an au cours de la période du mouvement des Gilets jaunes. "Les commerçants qui ont des produits périssables sont les plus touchés parce qu'ils ne pourront jamais se rattraper sur leur marchandise", a-t-elle observé.

Qui des magasins qui évoquaient des baisses de ventes de 40% à 70% ? Selon elle, cela concerne "les commerces qui ont été le plus touchés, ceux qui ont été amenés à fermer le rideau certains samedis de ces dernières semaines". "Les petits commerçants m'ont annoncé de moins 15% à moins 40%, moins 50%", a indiqué Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com