»
»
»
Consultation

Gilets jaunes : le soutien au mouvement s'étiole

Gilets jaunes : le soutien au mouvement s'étiole

A la veille d'un 4e samedi de mobilisation, les Français sont moins nombreux à soutenir le mouvement des Gilets jaunes. Ils redoutent des violences, notamment dans la capitale, à Paris...

Gilets jaunes : le soutien au mouvement s'étiole
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors qu'une manifestation particulièrement violente est attendue samedi dans la capitale et un peu partout en France, la popularité des Gilets jaunes est en baisse pour la première fois depuis le début du mouvement indiquent deux sondages.

Les Français craignent les violences

Selon Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio, près de 66% des Français ont exprimé leur soutien envers les Gilets jaunes. Ipsos dévoile un chiffre encore plus bas puisque d'après l'institut, 59% des personnes interrogées les défendent. En quelques jours seulement, ils ont perdu six points de sympathie auprès de la population, certainement car ils ont de nouveau appelé à manifester alors que le gouvernement a annoncé l'annulation des taxes sur le carburant.

Les Français et le gouvernement craignent que l'acte 4 de la mobilisation, qui va avoir lieu samedi, soit particulièrement violent. A nouveau, des dizaines d'appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux. Comme ce fut le cas les deux derniers week-end, le lieu de rassemblement sera très certainement les Champs-Elysées et ses alentours, avec un dispositif de sécurité exceptionnel.

Le président de la République reste muet

De son côté, le président de la République, Emmanuel Macron, n'a pas prévu de prendre la parole en public avant lundi. Il ne s'est pas exprimé depuis son retour du G20 dimanche dernier malgré les annonces faites par Edouard Philippe en milieu de semaine.

“Je pense que ce que veulent les Français c'est qu'on leur apporte des réponses. Je pense que le président (...) aura des messages à passer aux Français sur le fait qu'il entend leur colère, que c'est une colère qui vient de loin et qu'il faut évidemment qu'on trouve maintenant des nouvelles solutions pour répondre aux besoins du quotidien des gens qui n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois”, a déclaré la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com