»
»
»
Consultation

"Gilets jaunes" : le gouvernement doit faire vite !

"Gilets jaunes" : le gouvernement doit faire vite !

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron lors de son discours télévisé doivent être présentées ce mercredi en Conseil des ministres...

'Gilets jaunes' : le gouvernement doit faire vite !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La course contre la montre est lancée ! S'il veut tenir ses promesses, l'exécutif doit valider ce mercredi en Conseil des ministres le texte incluant les "mesures d'urgence économiques et sociales" prises pour apaiser la colère des "Gilets jaunes".

Le 10 décembre dernier, le chef de l'Etat, Emmanuel Macron avait annoncé une hausse du Smic, une annulation de la hausse de la CSG pour une partie des retraités ou encore la défiscalisation des primes de Noël jusqu'à 1.000 euros.

Avant Noël

Pour y arriver, le gouvernement doit faire vite... Le texte législatif doit être examiné en urgence par l'Assemblée Nationale et le Sénat jeudi et vendredi. Il doit être adopté avant Noël pour entrer en vigueur en janvier.

Outre le timing, l'exécutif doit aussi faire face à d'autres difficultés : des contraintes techniques mais aussi budgétaires, le coût est estimé à 10 milliards d'euros. Le gouvernement doit finaliser les détails puisque les mesures ont quelques peu évolué depuis les annonces.

Prime d'activité

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a annoncé que le Smic augmenterait de 1,5% au premier janvier. Le taux horaire passera de 9,88 euros à 10,03 euros brut.

La hausse du salaire minimum passera également par une revalorisation de la prime d'activité qui prendra effet en février. Tous les salariés payés au Smic n'en bénéficieront pas car le revenu du conjoint est aussi pris en compte dans le calcul. Le nombre de foyers bénéficiaires passera de 3,8 millions à 5 millions.

100 euros de plus

"Tous les salariés célibataires sans enfant auront 100 euros de plus jusqu'à 1.560 euros net de revenus", a expliqué le Premier ministre dans une interview aux 'Echos'. Il estime par ailleurs à 400 euros par an le gain moyen pour les salariés lié à la défiscalisation des heures supplémentaires.

L'exonération partielle de la hausse de la CSG pour les retraités touchant jusqu'à 2.000 euros de pensions mettra plusieurs mois avant de voir le jour mais elle sera rétroactive.

Transition énergétique

La pression est toujours très forte à la tête de l'Etat... Au début de la crise des "Gilets jaunes", l'exécutif avait aussi annoncé l'extension du chèque énergie à deux millions de foyers supplémentaires, le relèvement du barème kilométrique et le doublement de la prime à la conversion. Ces premières mesures n'avaient pas suffi à calmer les protestataires.

Hier, Matignon a, dans un premier temps, rétro-pédalé sur ces points. L'objectif était de faire des économies, 130 millions d'euros. Le gouvernement a finalement maintenu les mesures, notamment sous la pression des députés de la majorité, en première ligne sur le terrain face aux "Gilets jaunes".

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com