»
»
»
Consultation

'Gilets jaunes' : déjà trois mois de mobilisation, et maintenant... ?

'Gilets jaunes' : déjà trois mois de mobilisation, et maintenant... ?

Le 14e samedi consécutif de manifestations en France a réuni 5.000 personnes à Paris, selon le ministère de l'Intérieur...

'Gilets jaunes' : déjà trois mois de mobilisation, et maintenant... ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Quelque 1.500 personnes, selon la police, ont défilé dimanche à Paris pour célébrer les trois mois du mouvement des "Gilets jaunes". Cette mobilisation pacifique a été marquée toutefois par des insultes visant Ingrid Levavasseur, qui a renoncé à emmener la liste "Ralliement d'initiative citoyenne" aux européennes...

Le 14e samedi consécutif de manifestations en France a réuni 5.000 personnes à Paris, selon le ministère de l'Intérieur, mais les "Gilets jaunes" avaient été conviés à manifester aussi, pour la première fois, un dimanche afin de célébrer "l'anniversaire" de la contestation, dont le premier acte eut lieu le 17 novembre dernier.

Plusieurs centaines de personnes ont donc marché dans le calme entre les Champs-Elysées et le Champ-de-Mars, dans le VIIe arrondissement, avant de se disperser sans incident, sous la surveillance d'un important dispositif policier...

Les Français affichent de moins en moins leur soutien au mouvement des Gilets Jaunes, selon une enquête menée par l'Ifop pour le 'JDD' publiée ce week-end.

Plus de la moitié des sondés (52%) considèrent que les manifestants doivent maintenant cesser leurs actions. A ce même sondage réalisé les 8 et 9 janvier, seulement 37% des personnes interrogées partageaient cet avis...

2 millions d'euros en Nouvelle-Aquitaine

La région Nouvelle-Aquitaine a annoncé vendredi une "première enveloppe" de 2 millions d'euros en faveur des commerçants et artisans affectés par le mouvement des "Gilets jaunes".

Le ministère de l'Economie estime à plusieurs milliards d'euros la perte de chiffre d'affaires des professionnels touchés par les défilés, souvent émaillés de violences, organisés chaque samedi dans le pays, où plus de 58.000 personnes ont été mises au chômage partiel de ce fait. Bordeaux, mais aussi Limoges, Poitiers, Angoulême, Agen et Pau "ont été affectées par les manifestations, les blocages et les troubles qui ont pu parfois les accompagner", peut-on lire dans un communiqué de la région présidée par le socialiste Alain Rousset.

Sous forme de subvention

L'aide régionale, qui peut aller de 2.000 à 10.000 euros par bénéficiaire, sera versée sous forme de subvention et doit permettre de couvrir une partie de la perte d'exploitation subie par les entreprises de moins de dix salariés.

Elle sera déterminée en fonction de la baisse de chiffre d'affaires et de l'impact des manifestations sur le résultat d'exploitation d'au moins 30% par rapport aux années précédentes. "Les entreprises nouvellement créées feront l'objet d'une analyse spécifique", précise la région.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com